References
Blanche-Benveniste Cl.
et al. 1984Pronom et syntaxe, l'approche pronominale et son application en français, Paris: Selaf.Google Scholar
et al. 1990Le français parlé, études grammaticales. Paris: CNRS.Google Scholar
Eggermont C.
et al. 1988Se et l'expression du procès interne. Leuven, Departement Linguistiek, preprint 117.Google Scholar
1992Les constructions liées: une composante syntactico-sémantique du système verbal français. (ce volume). DOI logoGoogle Scholar
Labelle M.
1989Unaccusatives and pseudo-unaccusatives in French. NELS 20, 2:303–317.Google Scholar
Melis L.
1987formulation, groupe de formulations et dispositifs. Travaux de Linguistique 14–15: 263–272.Google Scholar
1990aLa voie pronominale, la systématique des tours pronominaux en français moderne. Paris, Louvain-la-Neuve: Duculot.Google Scholar
1990bvariations sur une typologie: le classement des tours pronominaux dans la tradition grammaticale française des XIXe et XXe siècles. Travaux de linguistique et de philologie 281: 37–51.Google Scholar
1991aLes tours pronominaux en français moderne: diathèse récessive ou couplage des marques pronominales? P. Koch & Th. Krefeld (Hrg.) Connexiones Romanicae, Dependenz und Valenz in romanischen Sprachen. Tübingen: Niemeyer, 309–327.Google Scholar
1991bLe datif en français, Rapport de recherche. Leuven, IUAP-casus.Google Scholar
1991cḈa ne se décide que par moi-même. A propos de l'agent dans les tours pronominaux à interprétation passive, (sous presse) L. Tasmowski et A. Zribi-Hertz (éds.) Mélanges N. Ruwet 1991.Google Scholar
Wehrli E.
1986On some properties of French clitic se, H. BORER (ed) The Syntax of Pronominal Clitics, Syntax and Semantics 191: 263–283. DOI logoGoogle Scholar
Zribi-Hertz A.
1987La réflexivité ergative en français moderne. Le français moderne 551: 23–54.Google Scholar