Compte rendu
Jean Peeters. La médiation de l’étranger: une sociolinguistique de la traduction
Arras: Artois Presses Université, 1999. 368 p. ISBN 2-910663-42-6 160 FF. (Traductologie).

Compte rendu par Daniel Simeoni
Toronto

Table des matières

La médiation de l’étranger est un ouvrage ambitieux. L’auteur y aborde tour à tour la traduction écrite, l’interprétation, les dimensions linguistique, sociale et pédagogique de la pratique, à partir d’exemples tirés d’un corpus multiforme, adjoignant le biblique et le technique. Issu d’une thèse de doctorat à base conceptuelle plutôt qu’empirique, son propos ne s’insère véritablement dans aucun des cadres du champ tel qu’il se présente aujourd’hui: culturaliste, herméneutique, cognitiviste. J. Peeters propose en réalité une nouvelle conceptualisation de ce qu’est, ou de ce que devrait être (le propos alterne entre les deux constructions), la traduction. On peut y voir une contribution substantielle au corpus des écrits sur la traduction, d’autant plus intéressante qu’elle nous vient d’un pays où la thématique, hormis quelques exceptions notables, n’a guère suscité de vocations ces trente dernières années.

Full-text access is restricted to subscribers. Log in to obtain additional credentials. For subscription information see Subscription & Price. Direct PDF access to this article can be purchased through our e-platform.

Référence

Jakobson, Roman
1953 “Sign and System of Language: A Reassessment of Saussure’s Doctrine”, trad. anglaise par Benjamin Hrushovski. Poetics Today 2:1a (1980) 33–38. Crossref logoGoogle Scholar
1959 “On Linguistic Aspects of Translation”. Reuben Brower, ed. On Translation. Cambridge: Harvard University Press 1959 232–239. Crossref logoGoogle Scholar