La traduction dans la culture multilingue: À la recherche des sources, des cibles et des territoires

Reine Meylaerts

Résumé

Le présent article discute certains concepts clés des Etudes Descriptives de la Traduction (DTS) par le biais de la traduction dans les sociétés multilingues, i.c. des traductions de prose flamande en français dans l’entre-deux-guerres belge. Dans des contextes géopolitiques multilingues, les frontières géolinguistiques entre les cultures ‘source’ et ‘cible’ sont floues de sorte que les traductions, tant comme procès que comme produit, fonctionnent également dans la culture source. Celle-ci codétermine e.a. les stratégies textuelles de traduction et la réception des textes traduits. La notion d’ ‘interculture’ devient fondamentale et les rôles des agents interculturels (auteurs, traducteurs, critiques) sont interchangeables. Toutefois, ‘sources’ et ‘cibles’ survivent dans la perception de ces acteurs : leurs définitions respectives sont fonction de l’intériorisation des structures institutionnelles et discursives et des relations de pouvoir socio-culturelles par ces acteurs ainsi que de leurs (prises de) positions dans les cultures ‘source’ et ‘cible’. Une redéfinition nécessairement plus flexible de ces concepts clés s’impose donc ; elle nécessite une orientation plus sociologique des DTS, dans le sens d’une intégration et d’une élaboration du concept d’habitus dans le modèle.

Mots clés :
Table des matières

Depuis le début des années 90, les études descriptives de la traduction (Toury 1980 et 1995) font l’objet d’interrogations diverses, dont certaines s’attaquent aux composantes fondamentales du modèle. Ainsi a-t-on récusé la sur-accentuation du texte par les études ‘target-oriented’ (Hermans 1995). Puisqu’un texte traduit et les stratégies de traduction ne signifient qu’à travers les instances [ p. 290 ]qui les propagent ou censurent, à travers leurs situations de consommation etc., il faut associer à l’étude textuelle une analyse socio-institutionnelle du contexte récepteur (Robyns 1992). D’autres ont critiqué tant le fétichisme textuel que l’orientation trop exclusive vers le système d’arrivée et plaident pour la mise en relief des acteurs des contacts culturels. La conceptualisation à partir des traducteurs en tant qu’agents professionnels interculturels se propose de surmonter la séparation axiomatique entre cultures source et cible : elle localise les traducteurs en premier lieu dans des intercultures (Pym 1998 et 2000). Pourtant, le traducteur n’est jamais uniquement un professionnel interculturel : dans sa qualité d’individu social il est également “the elaborate result of a personalized social and cultural history” (Simeoni 1998 : 32). Il faudrait dès lors examiner les dimensions structurantes et structurées de l’habitus du traducteur et des agents (inter)culturels plus en général : nous verrons qu’elles peuvent trouver leur origine dans la culture source, dans la culture cible, dans une combinaison des deux, voire dans plusieurs contextes socioculturels.

Full-text access is restricted to subscribers. Log in to obtain additional credentials. For subscription information see Subscription & Price. Direct PDF access to this article can be purchased through our e-platform.

Références

Actes de la recherche en sciences sociales
144. septembre 2002.
Anderson, Benedict
1991 2 Imagined communities. London-New York: Verso.Google Scholar
Archives rédactionnelles de la
Revue Belge.
Arents, Prosper
1931De Vlaamsche Schrijvers in vertaling, 1830–1931. Proeve van Bibliographie. Brussel: Standaard Boekhandel.Google Scholar
Aron, Paul et P.-Y. Soucy
1993Les Revues littéraires belges de Langue française de 1830 à nos jours. Bruxelles: Labor.Google Scholar
Bibliographie de Belgique
(1918–1939).Google Scholar
Bulletin Officiel de l’Association des Ecrivains Belges
1933Bruxelles: Association des écrivains belge de langue française.Google Scholar
Bourdieu, Pierre
1991 «Le Champ littéraire». Actes de la recherche en sciences sociales 89. 3–46.   CrossrefGoogle Scholar
1992Les Règles de l’art : Genèse et structure du champ littéraire. Paris: Seuil.Google Scholar
Buysse, Cyriel
1931 «Le repas des funérailles en Flandre. Traduit du flamand par Pierre Maes». Revue Belge (1er juillet 1931). 41–46.Google Scholar
1932 «Le Legs. Traduit du flamand par Pierre Maes». Revue Belge (15 août 1932). 318–328.Google Scholar
1974Verzameld Werk. (7 vol.). Brussel : Manteau.Google Scholar
Capelle, Annick
1994 “Translation in nineteenth century Belgium”. Clem Robyns, ed. Translation and the (re)production of culture: Selected papers of the CERA research seminars in Translation Studies 1989–1991. Leuven : Cera Chair 1994 7–17.Google Scholar
Capelle, Annick et Reine Meylaerts
1995 «Interactions littéraires entre la Flandre et la Wallonie au cours des années quatre-vingt». Liber: Revue Internationale des livres 21–22. Mars 1995. 30–31.Google Scholar
Casanova, Pascale
1999La République mondiale des Lettres. Paris: Seuil.Google Scholar
[ p. 314 ]
Claes, Ernest
1925Kiki. Brussel: Standaard Boekhandel. [Guldensporenreeks]Google Scholar
1926 «Le curé Munte: Nouvelle traduite du flamand par Guillaume Bracke». Revue Belge (15 juillet 1926). 142–155.Google Scholar
1928 «Notre Curé Munte». Conseil Central de l’Enseignement Primaire et Catholique, ed. Pages de Gloir 7: Pour Nos Autels et Nos Foyers. Bruxelles-Bruges-Paris: Desclée De Brouwer 1928 123–137.Google Scholar
1929 «Kiki, Traduit du flamand par Roger Kervyn de Marcke ten Driessche». Revue Belge (15 juin 1929). 519–536, (1er juillet 1929). 30–49, (15 juillet 1929). 126–136.Google Scholar
1930 2 Sichemse Novellen. Brussel: Standaard Boekhandel.Google Scholar
1931Le Réveillon du Gueux. Wannes Raps. Traduit du flamand par Roger Kervyn de Marcke ten Driessche. Louvain: Editions Rex. [Première Série des Chefs¬d’œuvre flamands.]Google Scholar
1935Filasse. De Witte. Traduit du flamand par Lode Roelandt. Louvain: Rex. [Coll. Nationale.]Google Scholar
Correspondance André De Ridder, Archief en Museum voor het Vlaams Cultuurleven.
Correspondance Camille Melloy, Archives et Musée de Littérature.
Correspondance Cyriel Buysse, Archief en Museum voor het Vlaams Cultuurleven.
Correspondance Roger Kervyn de Marcke ten Driessche, Archives et Musée de Littérature.
De Ridder, André
1907Stijn Streuvels: Kritische Studie. Antwerpen: Hopland.Google Scholar
Dirkx, Paul
1995 “Paris and Amsterdam as translational go-betweens: The evolution of literary translation in Belgium after World War II”. Peter Jansen, ed. Translation and the manipulation of discourse : Selected papers of the CERA research seminars in Translation Studies 1992–1993. Leuven: CERA 1995 9–24.Google Scholar
Gentzler, Edwin
2001 “Expanding horizons or limiting growth? Forum. Shared ground in Translation Studies: Continuing the debate”. Target 13:1.160–164.Google Scholar
Grutman, Rainier
1988Babel en Belgique: Bilinguisme et diglossie en littérature. Leuven. [MA Thesis.]Google Scholar
Gyselinx, Jean
1926Notre Mouvement littéraire et la diffusion du livre belge. Anvers: Editions de la Persévérance Anversoise.Google Scholar
Hermanowski, Georg et Hugo Tomme
1961Zuidnederlandse literatuur in vertaling: Bibliograe. Hasselt: Heideland.Google Scholar
Hermans, Theo
1995 “Toury’s empiricism version one”. The translator 1.2. 215–223.   CrossrefGoogle Scholar
Kenis, Paul
1932 “Les lettres flamandes. Ernest Claes. De Heiligen van Sichem ”. Le Rouge et le Noir3/2/1932.Google Scholar
Lahire, Bernard
ed. 2001Le travail sociologique de Pierre Bourdieu. Dettes et critiques. Paris: La Découverte.Google Scholar
2004La culture des individus. Paris: La Découverte.Google Scholar
Lambert, José
1980 “De verspreiding van Nederlandse literatuur in Frankrijk: enkele be-schouwingen”. Ons Erfdeel 23:1. 74–86.Google Scholar
1989 «La traduction, les langues et la communication de masse. Les ambiguïtés du discours international». Target 1:2. 215–237.   CrossrefGoogle Scholar
1991 “In quest of literary world maps”. Harald Kittel et A.P. Frank, eds. Inter-culturality and the historical study of literary translations. Berlin: Erich Schmidt 1991 133–143.Google Scholar
[ p. 315 ]
1996 “Language and translation as management problems: A new task for education”. Cay Dollerup et Vibeke Appel, eds. Teaching translation and interpreting 3 1996 271–293.   CrossrefGoogle Scholar
1998 “’Communication societies’ : Comments on Even-Zohar’s ‘Making of culture repertoire’”. Target 10:2. 353–356.   CrossrefGoogle Scholar
Lilar, Suzanne
1976Une Enfance Gantoise. Bruxelles: Labor.Google Scholar
M.E.
1932 “Lettres néerlandaises. Première série des chefs-d’oeuvre flamands. Aux éditions “Rex”. Louvain”. Le Rouge et le Noir 22/6/1932.Google Scholar
Meylaerts, Reine
1996 “’De taal is gansch het volk’: Vlaamse literatuur en haar Franstalige promotoren tijdens het interbellum in België”. Neerlandica extra muros XXXIV:3. 13–27.Google Scholar
1999 “Lecture”. Roger Kervyn de Marcke ten Driessche. Les Fables de Pitje Schramouille. Bruxelles: Labor 1999 113–137. [Espace Nord 121].Google Scholar
2004L’Aventure flamande de la Revue Belge : langues, littératures et cultures dans l’entre-deux-guerres. Bruxelles: P.I.E.-Peter Lang-Archives et Musée de la Littérature. [Documents pour l’Histoire des Francophonies.]Google Scholar
Pépin, J.-P.
1972Essai de bibliographie des traductions françaises des œuvres de la littérature néerlandaise depuis 50 ans (1918–1968). Bruxelles: Commission belge de Bibliographie.Google Scholar
Pym, Anthony
1998Method in translation history. Manchester: St. Jerome.Google Scholar
2000Negotiating the frontier: Translators and intercultures in Hispanic history. Manchester: St. Jerome.Google Scholar
Reynebeau, Marc
1995Het klauwen van de leeuw. De Vlaamse identiteit van de 12de tot de 21ste eeuw. Leuven: Van Halewyck.Google Scholar
Robyns, Clem
1992 “Towards a socio-semiotics of translation”. Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte 1:2. 211–226.Google Scholar
1994 “Translation and discursive Identity”. Clem Robyns, ed. Translation and the (re)production of culture. Leuven: The CERA Chair for Translation, Communication and Cultures 1994 57–81.Google Scholar
Sabbe, Maurits
1935Gens de Flandre, Traduit du flamand par Maurice Gauchez. Louvain: Editions Rex.Google Scholar
Simeoni, Daniel
1998 “The pivotal status of the translator’s habitus“. Target 10:1. 1–39.   CrossrefGoogle Scholar
Sosset, L.-L.
1932 “LES LIVRES”. La Revue Nationale (15 août–15 septembre 1932). 973–974.Google Scholar
Timmermans, Felix
1923Pallieter, Traduit du flamand par Bob Claessens. Paris: Rieder. [Les Prosateurs étrangers modernes.]Google Scholar
1925a «l’Enfant Jésus en Flandre, Traduit du flamand par Neel Doff». Revue Belge (15 mars 1925). 530–552.Google Scholar
1925bL’Enfant Jésus en Flandre, Traduit du flamand par Neel Doff. Paris: Rieder. [Les prosateurs étrangers modernes.]Google Scholar
1931aLes très belles heures de Mademoiselle Symphorose, béguine, Traduit du flamand par Roger Kervyn de Marcke ten Driessche. Louvain : Rex.Google Scholar
1931bTriptyque de Noël, Traduit du flamand par Camille Melloy. Louvain: Rex.Google Scholar
[ p. 316 ]
Toury, Gideon
1980In search of a theory of translation. Tel-Aviv University : The Porter Institute for Poetics and Semiotics.Google Scholar
1995Descriptive Translation Studies and beyond. Amsterdam-Philadelphia:John Benjamins.   CrossrefGoogle Scholar
Tymoczko, Maria
1999Translation in a postcolonial context. Manchester: St. Jerome.Google Scholar
Van Cauwelaert, August
1932 “Boekbespreking”. Dietsche Warande en Belfort (juni 1932). 496.Google Scholar
van den Oever, Karel
1908 “Kritisch Proza. Les Lettres flamandes d’aujourd’hui”. Vlaamsche Arbeid. 515–520.Google Scholar
van Doorslaer, Luc
1995 “Quantitative and qualitative aspects of corpus selection in Translation Studies”. Target 7:2. 245–260.   CrossrefGoogle Scholar
Van Vaerenbergh, Reinout
2000Presto Films, hebdomadaire de jeunesse (1934–1940). Témoin d’une époque. Louvain. [MA Thesis.] Google Scholar
Vercammen, Louis
1971Felix Timmermans. De mens—het werk. Hasselt: Heideland-Or-bis.Google Scholar
Verhavert, Cypriaan
1932Types bruxellois, Traduit du flamand par Roger Kervyn de Marcke ten Driessche. Louvain: Rex.Google Scholar
Verschoren, Frans
1933 “L’oncle Frans, Traduit du flamand par Marie Gevers”. Revue Générale (janvier 1933). 52–69.Google Scholar
von Busekist, Astrid
1998La Belgique: Politique des langues et construction de l’Etat. Bruxelles: Duculot.Google Scholar
Walschap, Gerard
1931Un vaincu de la vie, Teugels Gust. Traduit du flamand par Roger Kervyn de Marcke ten Driessche. Louvain: Rex.Google Scholar
Witte, Els e.a.
1990Politieke geschiedenis van België van 1830 tot heden. Antwerpen: Standaard Uitgeverij.[ p. 317 ]Google Scholar