Traduction
Étude de corpus du verbe observar dans des articles de recherche biomédicale traduits de l’anglais vers l’espagnol [A corpus-based study of the verb observar in English-Spanish translations of biomedical research articles]

Ian A. Williams
Université de Cantabrie (Espagne)

Traduction par

Traduit par les étudiants de la formation de master “Traduction Spécialisée Multilingue” (TSM) de l’Université de Lille, France, dans le cadre du Skills Lab 2018, sous la supervision de Guillaume Deneufbourg, François Poncelet et Rudy Loock

Université de Cantabrie (Espagne)

Résumé

Le présent article fait état d’une étude contextuelle de type empirique portant sur la traduction par observar d’items syntaxiques et de verbes en langue anglaise. L’étude se fonde sur un vaste corpus d’articles de recherche biomédicale. Une analyse quantitative montre que la fréquence de observar dans les textes traduits en espagnol est supérieure à sa fréquence dans les textes comparables écrits en espagnol (360 contre 162 occurrences P < 0,001). Une analyse qualitative des textes originaux en espagnol permet d’établir un profil linguistique du verbe. Ce profil a ensuite été utilisé dans le cadre d’une étude contextuelle visant à évaluer la pertinence des 360 occurrences trouvées dans les textes traduits. Les résultats suggèrent que le verbe observar est uniquement l’équivalent traductionnel naturel du verbe « observe ». Pour d’autres verbes, c’est la connaissance des contraintes rhétoriques, syntaxiques et en termes de collocations, d’une part, et la connaissance des alternatives disponibles, d’autre part, qui permettront aux traducteurs de sélectionner les items lexicaux appropriés et d’éviter une répétition excessive de observar, créant ainsi un texte cible lexicalement plus varié.

Mots-clés
Table des matières

1.Introduction

Au cours des dix dernières années, l’utilisation de corpus pour étudier les phénomènes de traduction et les comportements des traducteurs s’est largement développée. Un certain nombre de chercheurs ont indiqué qu’une approche basée sur les corpus était appropriée dans le cadre de la recherche des universaux de traduction (Baker 1995Baker, Mona 1995 “Corpora in Translation Studies: An overview and some suggestions for future research”. Target 7:2.223–243.Google Scholar, 1996 1996 “Corpus-based Translation Studies: The challenges that lie ahead”. Harold Somers, ed. Terminology, LSP and Translation Studies in language engineering: In honour of Juan C. Sager. Amsterdam-Philadelphia: John Benjamins 1996 175–186.Google Scholar ; Laviosa 2002Laviosa, Sara 2002Corpus-based Translation Studies: Theory, findings, applications. Amsterdam-New York: Rodopi.Google Scholar). La simplification, l’explicitation et la normalisation ont été proposées en tant que possibles universaux qui pourraient être examinés à l’aide de corpus. Bien que de vastes corpus sur la traduction générale puissent apporter de nouveaux éléments sur ces questions théoriques, la compilation de corpus spécialisés, présentant à la fois une composante parallèle (des paires de textes en langue source (LS) et en langue cible (LC)), et une composante comparable (textes similaires en langue maternelle (LM) dans la langue cible), peut fournir des informations quantitatives et qualitatives aux étudiants en traduction et aux professionnels sur des registres et des genres spécifiques aux domaines spécialisés (Williams 2004 2004 “How to manage patients in English-Spanish translation: A target-oriented contrastive approach to Methods ”. Target 16:1.69–103Google Scholar ; 2006 2006 “Towards a target-oriented model for quantitative contrastive analysis in Translation Studies: An exploratory study of theme-rheme structure in Spanish-English biomedical research articles”. Target 16:1.69–103Google Scholar). Avec un corpus de ce type, l’analyse des textes en LM permet de définir des normes et des valeurs de référence pour les variables linguistiques étudiées dans la LC. La comparaison des textes en LS et en LC fournit des informations sur le comportement des traducteurs professionnels. De plus, la comparaison des textes en LC avec les textes comparables en LM nous en apprend plus sur les caractéristiques idiosyncrasiques et typiques des traductions produites.

Dans un vaste corpus spécialisé reprenant des articles de recherche (AR) biomédicale et compilé dans ce sens (Williams 2006 2006 “Towards a target-oriented model for quantitative contrastive analysis in Translation Studies: An exploratory study of theme-rheme structure in Spanish-English biomedical research articles”. Target 16:1.69–103Google Scholar), on distingue une surreprésentation du verbe observar (observer) dans les traductions des articles de recherche biomédicale publiés en anglais. L’objectif de cette étude est de comprendre pourquoi il en serait de même dans une étude contextuelle comparant les textes en LC avec à la fois les textes en LS et les articles comparables en espagnol LM.

2.Méthodologie

L’étude a été menée à partir d’un corpus informatisé contenant 192 AR (soit presque 500 000 mots) divisé en trois sous-corpus : 64 textes en anglais LS (157 650 mots), les 64 traductions en espagnol (185 000 mots), et un sous-corpus comparable de 64 articles en espagnol LM (140 250 mots) (pour plus d’informations, voir Williams 2006 2006 “Towards a target-oriented model for quantitative contrastive analysis in Translation Studies: An exploratory study of theme-rheme structure in Spanish-English biomedical research articles”. Target 16:1.69–103Google Scholar). Toutes les occurrences du verbe observar dans les traductions et les textes comparables en espagnol ont été localisées dans le concordancier WordSmith Tools (Scott 1997Scott, Mike 1997Wordsmith tools http://​liv​.ac​.uk​/~ms2928​/wordsmit​.htm). Les fréquences ont été comparées en ayant recours à un test binomial avec une valeur P < 0,05 considérée comme significative. Les verbes lexicaux et les autres ressources syntaxiques qui ont donné lieu à une traduction avec le verbe observar ont ensuite été localisés et classifiés. Une analyse contextuelle des occurrences dans les textes en espagnol LM a permis de définir les contextes rhétoriques, syntaxiques et lexicaux dans lesquels elles apparaissent. Ces contextes ont ensuite servi de critères de référence pour une analyse plus détaillée des occurrences dans les textes en LC afin de valider l’usage ou d’identifier des comportements idiosyncrasiques ou s’écartant de la norme dans le processus de traduction.

3.Résultats et réflexion

3.1Analyse quantitative

La fréquence de observar est largement supérieure dans le sous-corpus des textes en LC par rapport aux textes en espagnol LM (360 et 162 occurrences respectivement, avec une valeur de P < 0,001). Cependant, aucune différence n’a été relevée dans la distribution proportionnelle du verbe pour les quatre sections rhétoriques des AR dans le sous-corpus composé de textes traduits en espagnol et dans celui composé de textes en espagnol original : Introduction 5,6 contre 2,5% ; Méthodes 6,7 contre 5,6% ; Résultats 37,5 contre 42,5% ; Discussion 50,2 contre 49,4%, respectivement. Ainsi, l’utilisation excessive du verbe observar est mis en exergue dans l’ensemble des AR. Toutefois, la sur-représentation sera beaucoup plus importante dans les parties Résultats et Discussion, où la fréquence du verbe est la plus élevée.

Tableau 1.Verbes anglais et structures syntaxiques connexes traduites par observar dans le corpus
Nombre total d’occurrences dans les textes en LS Nombre d’occurrences traduites par Observar
Observe (observer) 100  88 (88)
Find (trouver) 188  56 (30)
There + Be (il y a) 309  51 (17)
See (voir)  84  46 (55)
Note (remarquer)  74  32 (43)
Report (faire état) 210  15 (7)
Show (montrer) 299   9 (3)
Be (être) + adjectif existentiel n.a.   7 (n.a.)
Demonstrate (démontrer)  69   4 (6)
Appear (apparaître)  46   2 (4)
Detect (détecter)  65   2 (3)
Encounter (rencontrer)   8   2 (25)
Diagnose (diagnostiquer)  31   1 (3)
Measure (mesurer)  84   1 (1)
Occur (survenir) 141   1 (1)
Present (présenter)  78   1 (1)
Register (enregistrer)   9   1 (11)
Reveal (révéler)  36   1 (3)
Ajouts n.a.  40 (n.a.)
Observar 360

Les données entre parenthèses correspondent au pourcentage d’occurrences de observar dans les textes en LC par rapport au nombre total d’occurrences du verbe concerné dans les textes en LS ; n.a. = non-applicable

Le Tableau 1 regroupe les verbes lexicaux et les autres ressources qui ont généré les 360 occurrences de observar dans les textes en LC. Sans surprise, le verbe anglais « observe » présente le plus grand nombre d’occurrences (88 sur 100) traduites directement par observar en espagnol. En deuxième position, on trouve le verbe « find ». Ce résultat est surprenant, car encontrar surpasse observar en termes d’occurrences (233 contre 162, respectivement) dans les textes en espagnol LM, et est largement sous-représenté dans les textes en LC par rapport aux textes en LM (135 contre 233, respectivement ; P < 0,001). Notons que son synonyme hallar (trouver) est également sous-représenté (27 contre 57, respectivement ; P < 0,001). En troisième position, on trouve la construction existentielle there + be. L’utilisation de verbes d’observation comme observar dans le cadre de présentatifs existentiels souligne l’existence d’une plus grande variété de ressources syntaxiques pour cette fonction (Williams 1997Williams, Ian A. 1997 “Presentation-type structures in medical reports”. Miguel Ángel Vega and Rafael Martín-Gaitero, eds. La palabra vertida: Estudios en torno a la traducción. Madrid: Universidad Complutense 1997 491–500.Google Scholar).

Tableau 2.Contextes rhétoriques, syntaxiques et lexicaux dans lesquels le verbe observar apparaît dans le corpus composé de textes en langue maternelle espagnole
Catégorie Description
Rhétorique
  • Référence à la 1e personne

  • Référence à d’anciens travaux de recherche (y compris les références aux noms des auteurs de l’étude)

  • Référence métatextuelle aux tableaux et aux chiffres

 26

 25 (11)

  6

Syntaxique
  • Forme pronominale de sens passif

  • Autres formes passives

  • Utilisation adjectivale

  • Proposition sujet/objet

101

  3

 14

 30

Lexical a. Statistique et numérique
  • Statistique (diferencias, tendencia)

  • Changement (variación, cambio)

  • Diminution/augmentation (disminución, aumento)

  • Indices numériques (tasa, frecuencia, incidencia)

 20

 12

 15

  8

b. Termes généraux
  • Termes généraux abstraits (resultados, capacidad)

  • Termes concrets (glándula, infiltrado, higroma)

 20

 12

c. Termes cliniques et diagnostiques spécifiques
  • Signes et symptômes (dolor, cefalea, aneurismo)

  • Complications (litiasis residual, efecto adverso)

  • Processus physiologiques (reflujo, proliferación)

  • Concepts visuels (imagen, positividad)

 16

 10

  9

  6

Sur 84 occurrences du verbe « see », 46 ont été traduites par observar tandis que pour le verbe « note » une plus petite proportion d’occurrences (32 sur 74) a été traduite par ce même verbe. Cependant, contrairement à « see », « note » est polysémique. Sa traduction dépendra donc beaucoup plus du contexte dans lequel ce verbe est utilisé. Observar est utilisé comme équivalent de « report » pour sa connotation neutre. Néanmoins, il vaut mieux chercher des alternatives parmi les verbes neutres de communication tels que referir « référer », señalar « signaler », publicar « publier », ou comunicar « communiquer » pour cette fonction (Williams à paraître à paraître. “A corpus-based study of Spanish translations of the verb ‘report’ in biomedical research articles”. To appear in Meta.). Des verbes de « manifestation » ou « d’évidentialité » tels que « show », « demonstrate », et « reveal » utilisés à la voix active peuvent tous potentiellement se traduire par le verbe observar, moyennant une réorganisation syntaxique de type complément circonstanciel + forme pronominale de sens passif. Néanmoins, dans certains contextes, ces verbes expriment des implications interpersonnelles plus fortes que observar et d’autres options refléteront bien mieux l’intention de l’auteur et la fonction persuasive du discours. La plupart des occurrences d’autres verbes qui apparaissent une ou deux fois relèvent de l’anecdotique et leur traduction par observar peut être justifiée ou non par le contexte. On observe une fréquence plus élevée avec la structure be + adjectifs à valeur existentielle avec par exemple « present », « apparent », ou « evident » (7 occurrences), et en particulier la catégorie ajouts qui fournit un nombre étonnamment élevé de 40 occurrences du verbe observar, qui devra faire l’objet d’une explication lors de l’analyse contextuelle (voir Section 3.3).

3.2Analyse contextuelle des textes en espagnol LM

Le Tableau 2 synthétise le profil rhétorique, syntaxique et lexical de observar identifié dans les textes en espagnol LM. Les éléments lexicaux apparaissant dans la catégorie lexicale représentent les occurrences les plus typiques. Ces caractéristiques ont guidé l’analyse contextuelle des occurrences apparaissant dans les textes en LC dans le but de déterminer leur pertinence. Cette analyse a pu s’appuyer sur des critères quantitatifs, combinatoires ou de collocation. Dans la catégorie rhétorique, par exemple, la référence métatextuelle à des tableaux ou à des chiffres a pris la forme d’un commentaire par l’emploi d’une proposition subordonnée, plutôt que de simplement indiquer le contenu d’un tableau ou d’un graphique :¹

(1)

Tal y como se observa en la figura 2, de estos enfermos el 31% tenía una concentración plasmática de digoxina infraterapéutica.

‘As can be observed in Figure 2, of these patients 31% had an infratherapeutic plasma digoxin concentration.’

Syntaxiquement, le passif réfléchi (62% des occurrences totales) constituait une caractéristique prédominante, la voix passive opérative avec l’auxiliaire ser n’apparaissant que très rarement. Observar forme un cadre de discours rapporté permettant d’introduire un résultat ou une citation qui suit une référence à une procédure analytique (soulignée), comme c’est le cas dans l’exemple (2) :

(2)

Cuando se relaciona la edad y el cuadro clínico se observa que la enfermedad meníngea incide en niños de menos edad.

When age and the clinical picture are related, it is observed that meningeal disease affects children younger in age.

Lexicalement, la collocation la plus fréquente a eu lieu avec diferencia/s « différence/s » (17 occurrences) et l’association de cet élément lexical avec observar, ainsi qu’avec d’autres verbes a été analysée dans les textes en espagnol LM et leurs traductions. Les résultats, indiqués dans le Tableau 3, montrent une surreprésentation de observar dans les textes en LC. Ce dernier est en effet passé de la quatrième à la première position en termes de fréquence, entraînant ainsi une sous-représentation pour existir « exister » et hallar « trouver » et, peut-être, une légère sous-représentation de encontrar « rencontrer ».

Tableau 3.Verbes qui forment une collocation avec les éléments lexicaux diferencia/s dans les textes de langue maternelle (LM) espagnole et dans ceux en langue cible (LC)
LM LC
Haber  29  39
Encontrar  21  19
Existir  20   7
Observar  17  50 +
Hallar   9   0
Mostrar / demostrar   9  15
Autres  18  19
Total 123 149
+surreprésentation
sous-représentation
légère sous-représentation dans les textes en LC par rapport aux textes

3.3Analyse contextuelle des traductions

Cette section analyse tous les contextes dans lesquels observar apparaît au sein des textes en LC en fonction des données quantitatives et du profil défini dans la section précédente. Lorsque la pertinence de l’emploi de observar est remise en question, des propositions alternatives basées sur les résultats quantitatifs pour les verbes proposés et sur les phénomènes de collocation observés pour les éléments lexicaux associés au niveau de la place du sujet et de l’objet sont suggérées. Les verbes en langue source sont traités en ordre inverse (Tableau 1), du moins fréquent au plus fréquent, conjointement aux ajouts insérés entre « find » et « observe ».

Pour les six verbes traduits seulement une fois par observar, cinq auraient pu être traduits de façon plus adéquate par d’autres éléments lexicaux : « Relapses were diagnosed » par Se detectaron recidivas « Relapses were detected », puisque le nom diagnóstico apparaît dans la même phrase ; « The minimum duration measured », par La mínima duración obtenida « obtained » ; « occur » par producirse « produire » ; « present » par ver dans le contexte de coupes budgétaires constatées dans un service des urgences, et « register » par registrar pour l’enregistrement de la pression artérielle. Néanmoins, « reveal » a été correctement traduit grâce à une réorganisation syntaxique, comme mentionné dans la Section 3.1 :

(3)

In the remaining 76 patients, the mean follow-up interval of 18 ± 11 months revealed a greater frequency of death and recurrent myocardial infarction in patients with ST depression as compared with those without (27% vs 6%, p = 0·03).

> En los restantes 76 pacientes, en un intervalo medio de seguimiento de 18 ± 11 meses se observó una mayor incidencia de muerte y reinfarto en los pacientes con depresión del ST en comparación con aquellos sin depresión del ST (27 frente al 6%, p = 0,03).

On observe un phénomène similaire pour les verbes ayant été traduits deux fois par observar. Il aurait été plus adéquat de traduire « appear » par aparecer pour ce qui est des symptômes médicaux récurrents et occasionnels et la seconde occurrence implique une surreprésentation avec diferencias estadísticas « différences statistiques » ; « encounter » aurait dû être traduit littéralement par encontrar dans un des contextes et dans l’autre contexte ; « frequently encountered in the emergency department » est peut-être mieux exprimé par un proceso que se ve con frecuencia en el servicio de urgencias , plutôt que par un proceso observado En revanche, la traduction de « detect » par observar était appropriée à deux reprises : dans un contexte histologique et lorsqu’il était question de tomodensitométrie et de réponse au traitement : respuesta al tratamiento « réponse au traitement » forme généralement une collocation avec observar dans le sous-corpus en espagnol.

Lorsque « be » a été combiné avec des adjectifs à valeur existentielle, quatre occurrences sur sept étaient appropriées pour le verbe observar, trois avec « present » qui impliquaient toutes de la visualisation par des techniques de laboratoire, et une avec « apparent » qui portait sur les effets du traitement sur la mortalité. Toutefois, trois occurrences étaient moins adéquates : la première avec « evident » pouvait être traduite par le verbe de même racine evidenciar ; la deuxième avec « apparent » associé avec diferencias significativas « différences significatives », et la troisième exigeait d’être remaniée en utilisant detectar irregularidades « détecter des irrégularités » pour éviter l’anglicisme inconsistencias « inconsistances ».

Les verbes « show » et « demonstrate » ont au moins trois fonctions dans les AR médicale : (1) pour la manifestation des signes, symptômes et caractéristiques ; (2) avec des chiffres et des tableaux ; et (3) dans le sens de « pour faire comprendre ou croire quelque chose à quelqu’un ». Dans le premier contexte, passer de la syntaxe anglaise sujet + verbe à la forme active à complément circonstanciel + forme pronominale de sens passif à observar est une stratégie de traduction pertinente, comme on le voit dans l’exemple (4) :

(4)

All survivors in the older group showed a considerable improvement in functional class.

> En todos los pacientes del grupo anciano que sobrevivieron se observó una mejoría considerable de la clase funcional.

Néanmoins, dans le second cas, des verbes tels que exponer « exposer », mostrar « montrer », recoger « collecter » sont bien plus typiques que observar lorsque seuls les contenus des chiffres ou du tableau sont indiqués. Dans le troisième contexte, comme mentionné précédemment, observar n’exprime pas la même force de persuasion que les verbes en anglais et une réflexion approfondie sur les implications du discours est recommandée. Afin d’éviter une surreprésentation de observar dans les contextes de discours rapporté, les verbes de parole constituent un choix approprié, comme indiqué dans l’exemple (5) :

(5)

Heyden et al¹¹ showed, in a general population, a lower overall mortality, and also a lower stroke rate, in patients with “uncertain TIAs” than in those with definite TIAs.

> Heyden et al¹¹ observaron, en una población general, una mortalidad global inferior y también una tasa de ictus inferior en los pacientes con “AIT inciertos” en comparación con los pacientes con AIT bien definidos.

Puisqu’une observation critique portant sur la taille de l’étude est formulée infra, la validité des résultats cités est remise en question. Si demostrar peut être considéré comme étant trop intense par rapport au contexte, observar peut être remplacé par un verbe de discours rapporté neutre, tel que comunicar « communiquer » ou referir « référer », ces derniers pouvant être combinés avec des expressions numériques. Parmi les 13 contextes dans lesquels observar traduit « show » et « demonstrate », seuls deux étaient complètement pertinents, comme indiqué dans l’exemple (4), tandis que dans les autres demostrar « demontrer » (5), recoger « collecter » (2 avec les tableaux), encontrar « trouver » (2), presentar « présenter » (une fois pour les symptômes) et comunicar « communiquer », comme dans l’exemple (5), étaient des options plus appropriées selon le profil contextuel identifié dans cette étude.

Comme mentionné précédemment, il vaut mieux traduire « report » par des verbes de parole neutres plutôt que par observar (Williams à paraître à paraître. “A corpus-based study of Spanish translations of the verb ‘report’ in biomedical research articles”. To appear in Meta.). Dans les 15 contextes étudiés, les alternatives possibles étaient : referir « référer » (4 occurrences), publicar « publier » (2), señalar « (dé)noter » (2), describir « décrire » (1), hallar « trouver » (1), et indicar « indiquer » (1). Dans deux cas, la présence d’un nom de recherche dans un complément circonstanciel a rendu le besoin de traduction superflu. Dans les deux contextes restants, l’emploi de observar a été considéré pertinent : Infraobservados pour traduire « underreported » dans l’identification des cas de tumeurs secondairs dans une étude épistémologique, et une collocation avec le phénomène visuel de « jets » (chorros) comme objet direct dans une étude échographique :

(6)

Veyrat et al 55 reported centrally directed color flow jets in patients with rheumatic mitral regurgitation.

> Veyrat et al 55 observaron jets en Doppler color dirigidos centralmente en pacientes con regurgitación mitral reumática.

Le verbe « note » est polysémique et requiert une attention contextuelle importante de la part du traducteur lorsqu’il analyse les diverses possibilités de traduction. Il est important de souligner que, pour les 42 contextes de ce verbe où observar n’est pas utilisé, les traducteurs ont employé 22 verbes différents, mais ont également choisi l’option de la non traduction. Pour les 32 contextes où le verbe observar est utilisé, 17 remplissent les critères identifiés dans cette étude. Parmi tous les contextes, quatre incluent des références aux signes et aux symptômes (par exemple, esofagitis « oesophagite », limitación de la deglución « limitation de la déglutition »), quatre occurrences concernent les termes statistiques diferencias significativas « différences significatives » (3 cas) et tendencia « tendance » (1), deux indiquent l’observation du résultat du traitement (mejor resultado fetal « meilleur résultat fœtal », mejor evolución clínica « meilleure évolution clinique »), deux impliquent des phénomènes constatés en histologie et en ophtalmologie (aplanamiento de la epidermis basal « aplatissement de la couche basale de l’épiderme», manchas corneales « kératite ponctuée superficielle ») , deux autres illustraient un changement (variabilidad « variabilité »), un nom général abstrait (predominio de varones « prépondérance d’hommes »), et un est un impératif : « Note that »… obsérvese que Les deux derniers contextes sont des citations d’anciens travaux de recherche, l’un citant des chercheurs et un phénomène visuel, « jets », provenant du même texte source que l’exemple (6), et l’autre étant constitué de citations généralisées jointes au cadre de référence :

(7)

Several patients have been noted to lose visual acuity, but no other significant complications have been reported.1,6–8

> Se ha observado que varios pacientes perdían agudeza visual, pero no se hapublicado ninguna otra complicación significativa1,6–8.

Pour les contextes dans lesquels l’utilisation de observar n’est pas validée par les données de l’espagnol LM et est par conséquent contestable, quatre sont des cadres thématiques qui soulignent soit un résultat inattendu, soit le passage d’un fait à une remarque subjective. Ceux-ci incluent des formules, telles que « It is interesting to note », « It is worth noting », ou « It should be noted ». Les formules caractéristiques présentes dans les textes en espagnol LM pour cette fonction rhétorique impliquent les verbes señalar « signaler » ou destacar « souligner » : Hay que señalar; cabe señalar, ou es de destacar . Des expressions similaires basées sur des formules peuvent apparaître sous la forme de propositions à verbe non fini ou à verbe fini avec « as », souvent en comparant les résultats actuels avec d’anciens travaux de recherche, par exemple : « as noted in previous trials1–3 », qui ont aussi des formules équivalentes en espagnol. Celles-ci contiennent les verbes señalar « signaler », referir « référer, rapporter » or reseñar « décrire », comme dans tal y como ha sido reseñado por otros autores1–3 « comme cela [a été] décrit par d’autres auteurs». Le passage de l’impersonnel « trials » au complément d’agent autores est encore une fois une question de préférence ou de caractéristique. Dans la section Méthodes, « note » suivi par une question au discours rapporté avec « whether » est utilisé pour exprimer une hypothèse de travail. Dans ce cas, les verbes comprobar « tester » ou determinar « déterminer » sont mentionnés à la place de observar. « Note » apparaît aussi dans d’autres contextes méthodologiques concernant l’examen ou la collecte de données : dans ce genre de contexte, l’accent est principalement mis sur le fait d’écrire ou d’enregistrer. Ainsi, señalar « noter, indiquer » (pour les échanges entre médecins), anotar « noter » (pour la quantité de médicament ingérée) ou recoger « collecter » (pour une réaction des parents sur la satisfaction avec le traitement de leurs enfants dans un cadre pédiatrique), sont plus appropriés que observar. Dans les contextes se référant à d’anciens travaux de recherche, les questions liées aux collocations locales peuvent offrir une traduction plus adéquate que le verbe général observar : comunicar « communiquer » entre bien en collocation avec índice de recidivas « taux de récidive », obtener avec resultados « obtenir des résultats », et constatar avec errores « constater des erreurs ». Tous expriment le même ton neutre que « note » ou observar. Un quatrième contexte est illustré dans l’exemple (8) :

(8)

In a study by Gamis et al³, it was noted that there was a decrease in pain- related behavior in children 8 years or older.

> En un estudio de Gamis et al³ se observó una disminución en la conducta relacionada con el dolor en niños de 8 o más años de edad.

Ici la traduction littérale peut être réduite à Gamis y cols³ comprobaron « Ga mis et al 3 ont montré … », qui est plus simple, plus directe, et reflète le ton neutre de l’originale. Les deux occurrences restantes de observar sont considérées comme redondantes, l’une est dans une comparaison, et l’autre, ser + infrecuente « être + non-fréquent », semble suffisamment exprimer le sens.

Le verbe « see » serait typiquement traduit par observar dans des contextes similaires à ceux identifiés dans les textes en LM. Sur les 46 occurrences trouvées dans les textes en LC, 34 remplissent les critères identifiés : phénomènes histologiques (9 cas), autres concepts visuels (8, dont señales « signaux » 5 fois dans un AR), signes et symptômes (6), réponse, bénéfice ou effet du traitement (6), changements, chutes et réductions (3), et termes statistiques (2).

Sur les 12 cas où observar n’est pas considéré comme approprié, comprobar « tester, vérifier » est estimé comme étant un choix plus judicieux dans deux cas, l’un pour une hypothèse, comme pour « note » susmentionnée, et l’autre dans une expression figée pour exprimer « as seen in this study » : tal y como se ha podido comprobar en este estudio. Dans deux occurrences, resultados similares peut former une collocation avec Se obtuvieron « Des résultats similaires ont été obtenus» afin d’éviter des répétitions excessives de observar. De la même façon, producirse, « se produire », forme une collocation avec recidivas « récidives », hallar « trouver » avec diferencias significativas « différences significatives » et soit vistos « vus » soit atendidos « pris en charge » en ce qui concerne les enfants examinés aux urgences. En référence à d’anciens travaux de recherche, un verbe introducteur de discours rapporté est considéré comme plus approprié que observar. Dans deux cas, des transpositions sont possibles. Si l’on en croit les données en espagnol LM, « A predominance of women was seen in both groups » serait probablement explicité par une structure complément-verbe-sujet En ambos grupos predominaban las mujeres « Les femmes prédominaient dans les deux groupes», plutôt que En ambos grupos se observó un predominio de las mujeres. Dans le second cas, observación était déjà dans le contexte, de sorte qu’avec un léger changement dans l’ordre des mots, observar n’est pas requis pour traduire « see », comme indiqué dans l’exemple (9) :

(9)

In a darkened operating room, the photoablation process was monitored by the observation of a fluorescent circular area on the corneal surface seen through the surgical microscope.

> En un quirófano oscurecido se monitorizó el proceso de fotoablación mediante la observación de un área circular fluorescente sobre la superficie corneal observada a través de un microscopio quirúrgico.

* … se monitorizó el proceso de fotoablación mediante la observación a través del microscopio quirúrgico, de un área circular fluorescente sobre la superficie corneal.

Dans les deux contextes restants, la reformulation rend l’emploi de observar redondant.

(10)

Melanoma of the limb was seen most commonly.

> El melanoma de las extremidades se observó con mayor frecuencia.

La localización más frecuente del melanoma fue en las extremidades. ‘The commonest site of the melanoma was on the limbs’

La structure équative proposée dans l’exemple (10) est une forme descriptive standard dans les descriptions cliniques.

(11)

However, despite the necessity to use high light doses, normal skin within the light field does not generally undergo complete necrosis (as does the lesion), although erythema and edema are commonly seen at high light doses.

> A pesar de la necesidad de utilizar dosis altas de radiación, la piel normal dentro del campo de radiación generalmente no experimentó necrosis completa (como la lesión), aunque se observe eritema y edema generalmente con altas dosis de radiación.

Dans l’exemple (11), la dernière proposition concessive peut être exprimée, comme mentionnée précédemment avec « note », par ser avec l’adjectif frecuentes: … aunque a altas dosis son frecuentes el eritema y el edema « même si à hautes doses, l’érythème et l’œdème sont fréquents».

Le syntagme existentiel There + be est traduit par observar à 51 occasions dans les textes en LC. Parmi elles, 29 impliquent diferencia/s « différence/s » utilisé la plupart du temps au sens statistique, et il s’agit de la cause principale des excès dans le Tableau 3. En plus des alternatives les plus fréquentes présentes dans le tableau, ce nom se retrouve souvent en collocation avec comprobar « trouver », apreciar « remarquer » and aparecer « apparaître ».

(12)

As shown in Table 1 , there were no substantial differences in the baseline characteristics of both groups with respect to gestational age, birth weight, sex, …

> Tal como se expone en la tabla 1, no se observaron diferencias importantes en las características basales de ambos grupos con respecto a la edad de gestación, el peso de nacimiento, el sexo, …

Dans l’exemple (12), la compensation en raison de la typicité peut être obtenue en plaçant observar dans la formule d’ouverture et en le remplaçant par existir dans la proposition principale : Como se puede observar en la tabla 1, no existían diferencias importantes… « Comme on peut le voir, dans le Tableau 1, aucune différence importante… ».

Seulement une occurrence de observar est considérée comme le choix le plus approprié avec diferencias puisque le traducteur a continué de faire référence au chercheur nommé afin d’établir une cohésion au sein du modèle discursif commun procédure + résultat :

(13)

There were no significant differences between the two groups as assessed by hourly measurements of peak expiratory flow during the first 24 hours after admission.

> [Engel et al] No observaron diferencias significativas entre los dos grupos en las evaluaciones efectuadas con intervalos de una hora del flujo espiratorio máximo durante las primeras 24 horas posteriores a su ingreso.

‘[Engel et al] observed no significant differences …’

Observar n’est la première option que dans huit des 22 contextes qui ne comportent pas de différences : trois impliquent des complications ; deux des phénomènes visuels (invasión perineural « invasion périneurale », respuesta celular inflamatoria « réponse cellulaire inflammatoire », et desplazamiento « déplacement ») ; un avec tendencia « tendance » ; un avec variabilidad « variabilité », le dernier étant un cadre de référence. Dans 11 contextes, une traduction plus littérale avec un verbe existentiel (haber) paraît plus adaptée dans 5 cas, un synonyme proche de observar est utilisé pour plus de variété dans 5 autres cas, et enfin une collocation spécifique est la meilleure solution dans 1 des cas (producirse « se produire » et recidivas « récidives »). Dans trois contextes, on constate un passage à la voix active :

(14)

There was no 30-day mortality.

> No se observó mortalidad en el transcurso de los 30 días siguientes a la intervención.

Ainsi, avec l’introduction de l’agent implicite, l’exemple (14) peut être exprimé comme suit : Ningún paciente falleció en los 30 días siguientes a la intervención « Aucun patient n’est décédé dans les 30 jours qui ont suivi l’opération » .

Contrairement à « note », à « see » et à la structure existentielle, « find » n’est pas un bon candidat pour la traduction par observar, étant donné que les équivalents plus directs encontrar et hallar sont sous-représentés dans les textes en LC. Dans l’étude contextuelle, ces deux verbes peuvent être considérés comme les meilleurs choix dans respectivement 30 et 9 contextes. Cela aiderait à réduire les déficits mentionnés dans la Section 3.1. Cependant, dans certains cas particuliers, d’autres verbes peuvent être privilégiés : comprobar, comunicar, constatar, demostrar, detectar, descubrir, referir ou encore señalar. Presque la totalité de ces contextes (9 sur 11) sont des citations de travaux d’autres chercheurs et non pas des résultats de l’étude en cours ou des généralisations. L’analyse contextuelle indique que dans seulement six occurrences de « find » l’utilisation de observar pourrait être justifiée, cinq d’entre elles impliquent des aspects visuels : réaction positive aux techniques de coloration, réponse inflammatoire observée au microscope, preuve d’anomalies sur un enregistrement imprimé ou visualisation d’ulcères avec un endoscope. L’exception fait référence à la fréquence des symptômes dans un article qui passe en revue un certain nombre de rapports antérieurs, et observar est approprié dans ce contexte général d’observation clinique.

Lors de la production de leurs textes en LC, les traducteurs ont également ajouté 40 occurrences du verbe observar dans d’autres circonstances que celles listées dans le Tableau 1. Parmi ces occurrences, 16 sont considérées appropriées au vu du critère donné dans le Tableau 2, ou pour des raisons de clarté et de style. Six d’entre elles apparaissent dans des comparaisons, notamment lorsque le premier élément de la comparaison agit comme sujet grammatical et est repris dans le second élément par les pronoms « that » ou « those » suivis d’un groupe prépositionnel. L’ajout du participe renforce l’article défini, qui remplit la fonction pronominale équivalente en espagnol. À une occasion, un verbe fini est utilisé, dans « similar to those [cells] of lichen planus » traduit par al igual que se observa en el liquen plano « comme observé dans le cas du lichen plan » ; la comparaison la plus générale est appropriée puisque le référent exact de « those » n’est pas clair. Le même type de renforcement est également observé dans deux autres contextes comme un simple lien entre un nom et un complément circonstanciel : « The early effect within weeks » devient El efecto temprano observado al cabo de unas semanas. À cinq reprises, l’ajout de observar est lié aux citations et indique clairement le statut de la proposition introduite comme un résultat, comme dans le schéma procédure + résultat. Toutefois, dans un des cas, il a également résolu l’anacoluthe présente dans le texte en LS, puisque dans l’exemple (15) c’est la thérapie qui réduit la métastase et non pas l’importance :

(15)

The importance of adjuvant radiation therapy, especially in high risk cases, was shown in several other studies to reduce vaginal metastases.10–13

> La importancia del tratamiento de radiación coadyuvante, especialmente en casos de alto riesgo, se ha demostrado en algunos otros estudios en los que se observó una disminución de las metástasis vaginales.10–13

Deux autres cas sont liés à l’histologie et la visualisation des cellules, et la dernière occurrence est une transposition du nom observaciones.

Parmi les 24 ajouts non pris en compte par les données des textes en espagnol LM et donc considérés comme moins appropriés, le choix alternatif le plus fréquent (12 occurrences) est un autre verbe : en particulier obtener « obtenir » pour les résultats de calculs et d’analyses, notamment si observar est déjà présent dans le co-texte voisin. D’autres alternatives, comme celles vues dans cette réflexion, sont les existentielles haber, producirse « se produire » pour des évènements, presentar « présenter » pour des caractéristiques, referir « référer » et comprobar « trouver » pour les citations, et disponer « avoir à disposition » en référence aux preuves, comme dans l’exemple (16) :

(16)

It appears that the patient is not placed at an increased risk of death or recurrent infarction by adopting the conservative strategy of waiting for objective evidence of reversible ischemia before catheterization and revascularization are performed.

> No parece que se coloque al paciente en una situación de mayor riesgo demuerte o reinfarto porque se adopte la estrategia conservadora de esperar a observar evidencia objetiva de isquemia reversible antes de proceder al cateterismo y a la revascularización.

* … esperar hasta que se disponga de datos objetivos de isquemia reversible…

‘… wait until one has available objective evidence of reversible ischemia …’

Dans quatre contextes, un phénomène visible est représenté dans la structure sujet + be + adjectif/participe ; en espagnol, les pseudo-passives telles que encontrarse « trouver », verse « voir » ou encore aparecer « apparaître » + participe sont parfois disponibles, comme l’illustre l’exemple (17) où la version proposée se vieron afectados « se sont vus affectés » se rapproche plus de l’original que la version avec observar :

(17)

Men were affected much more frequently than women in both groups.

> En ambos grupos se observó una afectación mucho más frecuente de los varones que de las mujeres.

* En ambos grupos, los varones se vieron afectados con mucha más frecuencia que las mujeres.

Dans 8 autres occurrences, deux transpositions de noms (« finding » et « presence ») ne sont pas nécessaires, comme dans l’exemple (18), où l’utilisation de considerar « considérer », qui est typique des définitions (Williams 2004 2004 “How to manage patients in English-Spanish translation: A target-oriented contrastive approach to Methods ”. Target 16:1.69–103Google Scholar), est maintenue avec « presence » :

(18)

The presence of continuous linear fluorescence along the BMZ was recorded as a positive finding.

> La IFI fue considerada positiva cuando se observó una banda fluorescente lineal y continua a lo largo de la ZMB.

* Se consideró como resultado positivo la presencia de una banda fluorescente continua a lo largo de la ZMB.

Le renforcement des liens dans les comparaisons n’est pas toujours requis : pour « pregnant women with a diastolic blood pressure of 90 mmHg », las mujeres embarazadas en que se observa una TSD de 90 mmHg peut être abrégé en las gestantes con una TAD de 90 mmHg sans perdre en clarté. De la même manière, « The frequency of hypertension in our study was 4·9% », El porcentaje de hipertensión observada en nuestro estudio fue de un 4,9% pourrait se reformuler comme suit : En nuestro estudio, la frecuencia de hipertensión fue del 4,9%. Les compléments prépositionnels placés en début de phrase sont plus fréquents en tant que thèmes en espagnol qu’en anglais (Williams 2006 2006 “Towards a target-oriented model for quantitative contrastive analysis in Translation Studies: An exploratory study of theme-rheme structure in Spanish-English biomedical research articles”. Target 16:1.69–103Google Scholar). Les deux dernières occurrences d’ajout sont dues à une mauvaise interprétation du texte de la part du traducteur, et à l’ajout d’un cadre qui met en avant un résultat Es interesante observar que… Comme mentionné ci-dessus pour « note », les formules usuelles dans ce contexte sont Hay que señalar que… ou Es de destacar que… Cependant, rien dans le texte en LS ne suggère le besoin de ce type d’emphase, et elle pourrait être omise sans problème.

Dans les textes en LC, 88 des 100 occurrences de « observe » sont traduites littéralement (Tableau 1). Quant aux 12 occurrences restantes, une autre traduction ou une omission se justifie dans chaque cas par le contexte de la phrase ou par le co-texte : attention portée sur l’évènement afin d’évoquer la réapparition d’une maladie (producirse « se produire » recurrir « récidiver »), sur l’enregistrement de l’évènement (registrar « enregister » avec des complications) ou bien sur les résultats (documentar « documenter » avec une différence de pourcentage) ; nominalisation en observación ; cumplir « respecter » afin de marquer l’observation d’une norme ; no demostrar pour « fail to observe an effect », où l’impact du verbe « demonstrate » est désamorcé par l’utilisation d’une négation ; detectar « détecter » dans la seconde partie de la comparaison où observar est ajoutée à un complément adverbial de la première partie, cela est donc en adéquation avec l’utilisation de observar et d’autres verbes pour les citations. Il y a même un cas où « observe » est traduit par encontrar, « trouver » pour indiquer l’emplacement des références à un terme dans une recherche bibliographique. Parmi deux des trois omissions, la présence d’un verbe existentiel (existir) ou d’un nom (presencia) ne rend pas nécessaire observar et dans la troisième omission « the cases observed in the present study » est simplement traduit par los casos del presente estudio.

L’étude contextuelle des textes en LC révèle que des traductions alternatives semblent plus pertinentes dans neuf autres cas. Dans trois citations, un verbe introducteur neutre aurait pu se substituer au verbe observar. Au sein de l’étude contenant le plus d’occurrences de observar (23), deux comparaisons avec l’étude précédente de ce même auteur auraient pu être exprimées par obtener « obtenir », afin de réduire la sur-représentation dans la section Discussion.

Tableau 4.Texte extrait des sections Résultats et Discussion illustrant les aspects de la traduction du verbe observar
Texte en LS Texte en LC Traduction proposée
No evidence of excess risk of second malignancy at non-cranial sites was seen in these patients (table VI). En estos pacientes no se observaron pruebas de un riesgo excesivo de neoplasia secundaria en regio-nes no craneales (Tabla 6). No se observó un riesgo excesivo de neoplasia secundaria extracraneal en estos pacientes (Tabla 6).
However, it is worth noting that three patients developed pancreatic cancer compared with 0,67 expected (p = 0,06). Sin embargo, vale la pena observar que tres pacientes desarrollaron un cáncer de páncreas comparados con el 0,67% esperado (p = 0,06). Sin embargo, hay que señalar que tres pacientes presentaron un tumor pancreático frente a 0,67 esperado (p = 0,06).
When considering mortality from other second tumours no cause specific or overall excess risk was observed. Cuando se consideró la mortalidad por otros tumores secundarios, no se observó un riesgo excesivo específico o global. Al considerar la mortalidad por otros tumores secundarios, no se comprobó un riesgo excesivo ni específico ni global.
Eleven cancer deaths were observed compared with 15,84 expected (p = 0,27). Se observaron 11 muertes por cáncer comparadas con el 15,84 esperado (p = 0,27). Hubo 11 muertes por cáncer frente a las 15,84 esperadas (p = 0,27).
We have found a substantially increased risk of second brain tumours in patients with pituitary adenoma treated with limited surgery and radiotherapy. Observamos un importante riesgo aumentado de tumores cerebrales secundarios en pacientes con adenoma hipofisario tratados con cirugía limitada y radioterapia Hemos encontrado un aumento importante del riesgo de presentar un tumor cerebral secundario en pacientes con adenoma hipofisario tratados con cirugía limitada y radioterapia.
Many cases of second tumours after treatment of pituitary leukaemia, and other, unrelated brain tumours have been reported, but the number of patients at risk during follow up is not known. Se han observado muchos casos de tumores secundarios después del tratamiento de un adenoma hipofi-sario así como leucemias linfáticas agudas y otros tumores cerebrales no relacionados, pero el número de pacientes con riesgo durante el seguimiento es desconocido. Se han descrito muchos casos de tumores secundarios después del tratamiento de un adenoma hipofisario, así como de leucemias linfáticas agudas y otros tumores cerebrales no relacionados, pero se desconoce el número de pacientes con riesgo durante el seguimiento.
The data presented define the overall and relative risks, although small numbers of events’ have resulted in lack of precision with wide confidence intervals. Los datos presentados definen los riesgos globales y relativos, a pesar de que una serie pequeña de acontecimientos ha provocado una falta de precisión con amplios intervalos de confianza Los datos que presentamos definen los riesgos globales y relativos, aunque debido a la escasez de acontecimientos existe una falta de precisión con amplios intervalos de confianza.
As a guideline we observed an absolute excess of 4,47 second brain tumours over 3,760 patient years, which translates to an excess of 2,4 brain tumours in a group of 100 patients treated in this manner and followed up for 20 years. Como directriz, observamos un exceso absoluto del 4,47 de tumores cerebrales secundarios durante 3.760 paciente años, que se traduce en un exceso de 2,4 tumores cerebrales en un grupo de 100 pacientes tratados de esta forma y seguidos durante 20 años. Como ejemplo orientador, hemos observado un exceso absoluto de 4,47 tumores cerebrales secundarios durante 3,760 años de seguimiento, lo que se traduce en un exceso de 2,4 tumores cerebrales en un grupo de 100 pacientes tratados de esta forma y seguidos durante 20 años.

Dans un cas, la combinaison avec de nombreux concepts, tous deux singuliers et pluriels, montre l’utilisation de l’impersonnel haber pour « there is / are » afin d’éviter la difficulté de l’accord en nombre. Dans un autre, le traducteur a utilisé à la fois un verbe existentiel et observar, ce qui aurait pu être évité par une reformulation ; la présence de observar dans la phrase suivante et de la collocation dont le principe de gradation a mené à la proposition de apreciar pour « notice », comme indiqué dans l’exemple (19) :

(19)

Mild to moderate dysmaturation of keratinocytes (irregular cellular and nuclear contours as well as loss of keratinocyte polarity) attributable to the effect of chemotherapy was observed in both groups.

> Había una leve a moderada dismaduración de queratinocitos (contornos nucleares y celulares irregulares como así también pérdida de polaridad de los queratinocitos) atribuible al efecto de la quimioterapia, que podía ser observada en ambos grupos.

* En ambos grupos, se apreció una dismaduración leve o moderada de los queratinocitos (contornos nucleares y celulares irregulares así como pérdida de su polaridad) atribuible al efecto de la quimioterapia.

Les deux dernières occurrences font partie d’un texte dans lequel le verbe observar apparait sept fois dans huit phrases consécutives, réparties entre les quatre dernières phrases de la section Résultats et les quatre premières de la section Discussion. Les textes en LS et en LC ainsi que la traduction proposée sont indiqués dans le Tableau 4. Il faut signaler que la séquence des verbes dans le texte en LS est variée : « see », « note » et « observe » sont utilisés deux fois dans la section Résultats ; « find », « report » et « observe » apparaissent dans la section Discussion. Dans la traduction proposée, la séquence observar, señalar, comprobar et le verbe existentiel haber pour la section Résultats et encontrar, describir et observar dans la section Discussion ne reflète pas la variété lexicale du texte en LS mais est en totale cohérence avec le profil identifié dans les textes en espagnol LM.

4.Conclusions et recommandations

Après analyse contextuelle et application du profil linguistique du Tableau 2, le nombre d’occurrences de observar est passé de 360 à 172 : 79 depuis « observe », 34 depuis « see », 17 depuis « note », 16 ajouts acceptables, 9 à partir de l’existentiel There + be, 6 depuis « find », 4 depuis be + adjectif existentiel, 2 depuis « report », « show » et « detect » et une depuis « reveal ». En conséquence, le verbe est maintenant légèrement sous-représenté puisque la fréquence de 162 dans les textes espagnols prévoit une fréquence de 214 dans le corpus de traduction élargi, allant de 178 à 250 avec 5% de marge d’erreur. Cependant, il faut mettre en évidence que les propositions faites dans l’analyse contextuelle sont basées sur une stricte application des exemples les plus représentatifs, observar serait donc acceptable dans certains contextes où des alternatives ont été suggérées. Cela est vérifiable notamment pour l’unité lexicale diferencia/s, puisque seules 12 collocations persistent parmi les 173 occurrences, alors qu’une fréquence de 24 est prédite par les 17 occurrences dans les textes en espagnol (Tableau 3). De plus, cette étude porte seulement sur les contextes donnant lieu à une traduction par observar alors que d’autres contextes, notamment ceux dans lesquels la structure existentielle est directement traduite par haber, nécessiteront probablement l’utilisation de observar comme solution alternative.

Cette étude révèle que, pour l’ensemble des sources de observar dans le corpus étudié, les traducteurs ont montré des comportements différents. La traduction de la structure existentielle, non seulement par haber et existir mais aussi par une multitude d’autres moyens tels que observar, reflète « un transfert positif, c’est-à-dire, une plus grande probabilité de sélectionner des caractéristiques qui existent et qui sont utilisées » dans le système de la LC (Toury 1995Toury, Gideon 1995Descriptive Translation Studies and beyond. Amsterdam-Philadelphia: John Benjamins.Google Scholar : 275). En revanche, la traduction directe des cadres thématiques basés sur des formules et des propositions en « as » sont des exemples de « transfert négatif, c’est-à-dire des écarts vis-à-vis des pratiques usuelles et codifiées du système cible » (Toury 1995Toury, Gideon 1995Descriptive Translation Studies and beyond. Amsterdam-Philadelphia: John Benjamins.Google Scholar : 275). D’un autre côté, les traducteurs ont également montré un comportement idiosyncrasique systématique, une sorte de « réaction automatique » (Toury 1995Toury, Gideon 1995Descriptive Translation Studies and beyond. Amsterdam-Philadelphia: John Benjamins.Google Scholar : 97), lorsqu’ils traduisent de nombreuses occurrences de « find » par observar, une pratique que l’analyse quantitative des textes en espagnol LM ne justifie pas. Cela ne peut pas être associé à une influence du texte en LS ou des normes de la LC, mais cela semble être en rapport avec le concept de « nivellement » (Baker 1996 1996 “Corpus-based Translation Studies: The challenges that lie ahead”. Harold Somers, ed. Terminology, LSP and Translation Studies in language engineering: In honour of Juan C. Sager. Amsterdam-Philadelphia: John Benjamins 1996 175–186.Google Scholar), c’est-à-dire que « les textes traduits tendent à se ressembler au niveau de certaines caractéristiques linguistiques » (Laviosa 2002Laviosa, Sara 2002Corpus-based Translation Studies: Theory, findings, applications. Amsterdam-New York: Rodopi.Google Scholar : 71). La fréquence systématiquement plus élevée de observar dans les traductions révèle un champ lexical plus restreint et une plus grande homogénéité des traductions et ce malgré les normes de la LC à ce sujet. Ces découvertes indiquent que l’utilisation par le traducteur de corpus parallèles spécialisés de textes en LS et en LC pour la formation et la pratique de la traduction peut entraîner une hausse des comportements idiosyncrasiques. De tels corpus parallèles doivent être associés à des corpus comparables de textes en LM qui serviront de correcteur et de véritables indicateurs des normes de la LC.

A la lumière des découvertes de cette étude, les directives de traduction suivantes peuvent être utilisées pour les verbes et les structures syntaxiques examinés dans l’analyse contextuelle :

  • « Observe » : Observar peut être utilisé sauf si le contexte de la phrase ne le permet pas.

  • « See » : Observar est le choix le plus approprié, sauf en référence à des patients et à des phénomènes observés dans un contexte médical et méthodologique.

  • « Note » : Observar devrait être utilisé au sein de l’environnement collocationnel du Tableau 2 ; señalar est choisi dans la plupart des formules ; des alternatives spécifiques sont requises dans un contexte méthodologique, les verbes introducteurs sont préconisés pour les citations.

  • « Find » : Encontrar et hallar sont les choix naturels, et observar est rarement utilisé pour mettre l’accent sur l’aspect visuel.

  • « Show », « demonstrate » et « reveal » : Une forme active (mostrar, demostrar, revelar, presentar) sera privilégiée, en particulier pour les citations, mais observar est une alternative pour exprimer la manifestation des signes et des symptômes ou des résultats et des découvertes des techniques analytiques, avec une réorganisation syntaxique vers Complément circonstanciel + forme pronominale de sens passif.

  • There + be : Utiliser des options variées. Cependant, les existentielles haber et existir prédominent toujours. Éviter l’utilisation successive de verbes et de structures syntaxiques et garder à l’esprit que observar arrive seulement en quatrième position en termes de fréquence avec diferencia/s.

  • « Report » : Privilégier l’utilisation d’un verbe introducteur neutre, et utiliser observar comme alternative dans le schéma procédure + observation du résultat ou dans les collocations avec un phénomène visuel.

Remarque

1.Dans les exemples, les éléments directement liés à la traduction de observar sont indiqués en gras et les autres détails dignes d’intérêt sont soulignés. Les exemples en espagnol sont suivis d’une glose, les exemples en anglais sont suivis de leur traduction publiée (indiquée par une flèche) et parfois d’une traduction proposée (marquée par un astérisque) et d’une glose si besoin.
Note des traducteurs : au sein des exemples numérotés, les gloses en anglais de l’auteur original pour les exemples en espagnol ont été conservées. En revanche, dans le corpus du texte où apparaissent les analyses d’exemples, une glose en français est proposée à la première apparition de chaque item en espagnol et en anglais

Références

Baker, Mona
1995 “Corpora in Translation Studies: An overview and some suggestions for future research”. Target 7:2.223–243.Google Scholar
1996 “Corpus-based Translation Studies: The challenges that lie ahead”. Harold Somers, ed. Terminology, LSP and Translation Studies in language engineering: In honour of Juan C. Sager. Amsterdam-Philadelphia: John Benjamins 1996 175–186.Google Scholar
Laviosa, Sara
2002Corpus-based Translation Studies: Theory, findings, applications. Amsterdam-New York: Rodopi.Google Scholar
Toury, Gideon
1995Descriptive Translation Studies and beyond. Amsterdam-Philadelphia: John Benjamins.Google Scholar
Williams, Ian A.
1997 “Presentation-type structures in medical reports”. Miguel Ángel Vega and Rafael Martín-Gaitero, eds. La palabra vertida: Estudios en torno a la traducción. Madrid: Universidad Complutense 1997 491–500.Google Scholar
2004 “How to manage patients in English-Spanish translation: A target-oriented contrastive approach to Methods ”. Target 16:1.69–103Google Scholar
2006 “Towards a target-oriented model for quantitative contrastive analysis in Translation Studies: An exploratory study of theme-rheme structure in Spanish-English biomedical research articles”. Target 16:1.69–103Google Scholar
à paraître. “A corpus-based study of Spanish translations of the verb ‘report’ in biomedical research articles”. To appear in Meta.

Adresse de correspondance

Ian A. Williams

Universidad de Cantabria

Departamento de Filología

Avenida de los Castros s/n

39005 SANTANDER

Espagne

williams@unican.es