New books at a glance
Ann-Mari Gunnesson. Écrire à deux voix : Eric de Kuyper, auto-traducteur
Bruxelles-Bern-Berlin-Frankfurt am Main-New York-Oxford-Wien: Peter Lang, 2005. 117 p. ISBN 90-5201-060-9 19.90 €

Compte rendu par Rainier Grutman
Ottawa

Table des matières

Même si l’auteure de ce petit ouvrage se défend de vouloir faire une contribution aux “translation studies” (p. 11), le dossier qu’elle étudie intéresse celles-ci au plus haut point. Longtemps négligée parce que tenue pour un épiphénomène, l’autotraduction est en passe de devenir un objet digne d’étude : aux travaux classiques sur Beckett et Nabokov s’en sont ajoutés de nombreux autres, portant sur des auteurs moins connus et issus de littératures diverses, mais qui ont en commun de se servir d’une langue de moindre diffusion. C’est le cas, mentionné par Ann-Mari Gunnesson, de l’Afrikaner André Brink, qui se traduit lui-même en anglais (pp. 18–19), mais aussi de plusieurs écrivains espagnols qui, ayant édifié leur œuvre en catalan, en galicien ou en basque, choisissent de la rendre accessible à un plus large public hispanophone.

Full-text access is restricted to subscribers. Log in to obtain additional credentials. For subscription information see Subscription & Price. Direct PDF access to this article can be purchased through our e-platform.

Références

Grutman, Rainier
2003 “La question linguistique en littérature”. Jean-Pierre Bertrand, Michel Biron, Benoît Denis et Rainier Grutman éds. Histoire de la littérature belge francophone 1830–2000. Paris: Fayard 2003 357–367.Google Scholar
Meylaerts, Reine
2004L’aventure flamande de la Revue belge : Langues, littératures et cultures dans l’entre-deux-guerres Bruxelles: Presses Interuniversitaires Européennes-Peter Lang..Google Scholar