Chapter published in:
Mots de liaison et d'intégration: Prépositions, conjonctions et connecteurs
Sous la direction de Thierry Ponchon, Hava Bat-Zeev Shyldkrot et Annie Bertin
[Lingvisticæ Investigationes Supplementa 34] 2017
► pp. 123
Références bibliographiques

Références bibliographiques

[
] (2005-…), Trésor de la langue française informatisée. ATILF/CNRS & Université de Lorraine. Site internet : http://​atilf​.atilf​.fr/.
Abraham, W.
(ed.) (1991), Discourse Particles. Descriptive and theoretical investigations on the logical, syntactic and pragmatic properties of discourse particles in German, Amsterdam, John Benjamins. doi:CrossrefGoogle Scholar
Académie Française
(1932–1935), Dictionnaire de l’Académie française, 8e éd., Paris, Hachette.Google Scholar
(1986-…), Dictionnaire de l’Académie française, 9e éd., Paris, Imprimerie Nationale, 2 vol. parus.Google Scholar
Anscombre, J.-Cl. et O. Ducrot
(1988), L’Argumentation dans la langue, Liège, Mardaga.Google Scholar
Apollonios Dyscole
(1997), De la construction (syntaxe) (éd. J. Lallot), Paris, J. Vrin.Google Scholar
Aristote
(1967), Rhétorique, Livre III (éd. M. Dufour et A. Wartelle), Paris, Les Belles Lettres.Google Scholar
(1980), Poétique (éd. R. Dupont-Roc et J. Lallot), Paris, Éditions du Seuil.Google Scholar
Ashworth, E. J.
(1978), The Tradition of Medieval Logic and Speculative Grammar from Anselm to the End of the Seventeenth Century, Toronto, Pontifical Institute of Medieval Studies.Google Scholar
Badiou-Monferran, Cl. et T. Verjans
(dir.) (2015), Disparitions et changements linguistiques, Paris, Champion.Google Scholar
Bat-Zeev Shyldkrot, H.
(2010), « Polysémie de à peine  », L’Information grammaticale, 125, p. 12–16. doi:CrossrefGoogle Scholar
(2012), « Concurrence et substitution. Le cas de à peine et difficilement  », dans F. Berlan et G. Berthomieu (dir.), La Synonymie, p. 91–102, Paris, PUPS.Google Scholar
Bat-Zeev Shyldkrot, H., A. Bertin et O. Soutet
(dir.) (2016), Subordonnants et subordination à travers les langues, Paris, Champion.Google Scholar
Batteux, Ch
(1874), Poétique d’Aristote (trad. française), Paris, Delalain.Google Scholar
Bertin, A.
(1997), L’Expression de la cause en ancien français, Genève, Droz.Google Scholar
(2001), «  Maintenant : un cas de grammaticalisation ? », Langue française, 130, p. 42–64. doi:CrossrefGoogle Scholar
Bertin, A. et H. Bat-Zeev Shyldkrot
(2008), « Les conjonctions en diachronie : parcours sémantique », Linx, 59, p. 7–14.Google Scholar
Bertin, A., H. Bat-Zeev Shyldkrot et O. Soutet
(2013), « Subordonnants et subordination : frontières, chevauchements et cas limites », Langages, 190 (2), p. 3–11. doi:CrossrefGoogle Scholar
Blanche-Benveniste, Cl
(1989), « Constructions verbales “en incise” et rection faible des verbes », Recherches sur le français parlé, 9, p. 53–73.Google Scholar
Borreguero Zuloaga, M. et S. Gomez-Jordana Ferrary
(dir.) (2015), Les Marqueurs du discours dans les langues romanes : une approche contrastive, Limoges, Lambert-Lucas.Google Scholar
Brinton, L.
(1996), Pragmatic Markers in English : Grammaticalization, and Discourse Functions, Berlin, Mouton de Gruyter. doi:CrossrefGoogle Scholar
Brunot, F.
(1922), La Pensée et la Langue, Paris, Masson.Google Scholar
Bühler, K.
(1934), Sprachtheorie. Die Darstellungsfunktion der Sprache, Stuttgart/Jena, Gustav Fischer Verlag.Google Scholar
Cadiot, P.
(1997), Les Prépositions abstraites en français, Paris, Armand Colin.Google Scholar
Cervoni, J.
(1991), La Préposition, Paris/Louvain-la Neuve, Duculot.Google Scholar
Chevalier, J.-Cl
(1968), Histoire de la syntaxe. Naissance de la notion de complément dans la grammaire française (1530–1750), Genève, Droz.Google Scholar
Cinque, G.
(1999), Adverbs and Functional Heads : A Cross-Linguistic Perspective, Oxford, Oxford University Press.Google Scholar
Colombat, B.
(1988a), « Présentation : éléments de réflexion pour une histoire des parties du discours », Langages, 92, p. 5–10.Google Scholar
(dir.) (1988b), « Les parties du discours », Langages, 92.Google Scholar
Comrie, B.
(1976), Aspect, Cambridge, Cambridge University Press.Google Scholar
Coseriu, E.
(1966), Probleme der romanischen Semantik, Tübingen, Narr.Google Scholar
(1988), Sprachkompetenz, Tübingen, UTB Francke.Google Scholar
Couper-Kuhlen, E. et B. Kortmann
(eds.) (2000), Cause, condition, concession, contrast, Berlin, Mouton de Gruyter. doi:CrossrefGoogle Scholar
Damourette, J. et É. Pichon
(1911–1940), Essai de grammaire de la langue française, Paris, D’Artrey.Google Scholar
Degand, L. et A. -M. Simon-Vanderbergen
(eds.) (2011), “Grammaticalization, Pragmaticalization and/or (Inter)Subjectification : Methodological Issues for the Study of Discourse Markers. Thematic issue”, Linguistics, 49 (2). doi:CrossrefGoogle Scholar
Dendale, P.
(2014), Lexicales (édition 12.0). Bibliographie en ligne d’études linguistiques portant sur des unités lexicales et grammaticales du français. |En ligne| http://​uahost​.uantwerpen​.be​/lexico​/index​.html (màj. 2014-07-31; consulté 2015-07-07).
Denys De Thrace
(1883), « Διονυσίου τοῦ Θραικὸς τέχνη γραμματική », dans Grammatici græci, I, 1 (éd. G. Uhlig), Leipzig, Teubner.Google Scholar
Diogene Laërce
(1999), Diogenis Laertii Vitæ philosophorum (éd. M. Marcovitch), Stuttgart/Leipzig, Teubner.Google Scholar
Do-Hurinville, D. T.
(2010), « Les parties du discours en vietnamien : grammaticalisation et transcatégorialité », Bulletin de la Société de linguistique de Paris, Civ (1), p. 327–370.Google Scholar
(2012), Étude du vietnamien et du français, pour une contribution à la linguistique générale et typologique, mémoire d’HDR, École des hautes études en sciences sociales.Google Scholar
Donat, A.
(1864), «  Ars grammatica  », dans Grammatici latini, IV, p. 355–402 (éd. H. Keil), Leipzig, Teubner.Google Scholar
Dostie, G.
(2004), Pragmaticalisation et marqueurs discursifs : analyse sémantique et traitement lexicographique, Bruxelles, De Boeck/Duculot. doi:CrossrefGoogle Scholar
Ducrot, O.
([1972] 1980), Dire et ne pas dire. Principes de sémantique linguistique, Paris, Hermann.Google Scholar
Ducrot, O. et al.
(1980), Les mots du discours, Paris, Éditions de Minuit.Google Scholar
Egger, É.
(1854), Apollonius Dyscole. Essai sur l’histoire des théories grammaticales dans l’Antiquité, Paris, A. Durand.Google Scholar
Elalouf, M. -L. et A. Trévise
(2011), « Le traitement des connecteurs dans les instruction officielles et les manuels (français L1/anglais L2) », Revue française de linguistique appliquée, XVI–2, p. 121–140.Google Scholar
Émond, C.
(2009), La Genèse d’une classe de mots : les conjonctions dans la tradition (pré-)grammaticale de l’Antiquité grecque, mémoire de master, université de Montréal.Google Scholar
Flucha, L.
(2000), «  AS dans les constructions du type X + AS + Sujet + Prédicat », Syntaxe et sémantique, 1, p. 157–182. doi:CrossrefGoogle Scholar
Flydal, L.
(1951), « Remarques sur certains rapports entre le style et l’état de langue », Norsk Tidsskrift for Sprogvidenskap, 16, p. 240–257.Google Scholar
Frawley, W.
(1992), Linguistic Semantics, London, Routledge.Google Scholar
Frei, H.
(1929), La Grammaire des fautes, Paris/Genève, Slatkine.Google Scholar
Ghezzi, C. et P. Molinelli
(eds.) (2014), Discourse and Pragmatic Markers from Latin to the Romance Languages. Oxford, Oxford University Press. doi:CrossrefGoogle Scholar
Gilbert, É.
(2000), «  For et la construction des espaces référentiels », Syntaxe et sémantique, 1, p. 133–156. doi:CrossrefGoogle Scholar
Grevisse, M.
(1997), Le Bon Usage, Gembloux, De Boeck/Duculot, 13e éd.Google Scholar
Gross, G.
(1988), « Réflexions sur la notion de locution conjonctive », Langue française, 77, p. 19–36. doi:CrossrefGoogle Scholar
(1996), Les Expressions figées en français. Les noms composés et autres locutions, Gap/Paris, Ophrys.Google Scholar
Gross, M.
(1975), Méthodes en syntaxe, Paris, Hermann.Google Scholar
Haiman, J.
(1974), “Concessives, Conditionals and Verbs of Volition”, Foundations of Language, 11, p. 341–359.Google Scholar
Haiman, J. et S. A. Thompson
(1984), “Subordination in Universal Grammar ”. Proceedings of the Tenth Annual Meeting of the Berkeley Linguistics Society, p. 510–523, Berkeley (CA), Berkeley Linguistics Society.Google Scholar
Harris, J.
([1751] 1776), Hermès, ou Recherches philosophiques sur la grammaire universelle (titre original: Hermes or a Philosophical inquiry concerning universal grammar) (trad. par J.-Fr. Thurot), Paris, Leboucher.Google Scholar
Harris, M.
(1988) “Concessive Clauses in English and Romance”, dans J. Haiman et S. Thompson (eds.), Clause Combining in Grammar and Discourse, p. 71–99, Amsterdam, John Benjamins. doi:CrossrefGoogle Scholar
Inkova, O.
(2011), « Les connecteurs anaphoriques en russe : entre subordination et corrélation », Revue française de linguistique appliquée, XVI (2), p. 25–40.Google Scholar
Jespersen, O.
([1924] 1971), La Philosophie de la grammaire, Paris, Éditions de Minuit.Google Scholar
Jucker, A. et Y. Ziv
(éd.) (1998), Discourse Markers : Descriptions and Theory, Amsterdam, John Benjamins. doi:CrossrefGoogle Scholar
Kemmer, S. et H. Bat-Zeev Shyldkrot
(1996), “The Semantics of ‘Empty Prepositions’ in French”, dans H. E. Casad (ed.), Cognitive Linguistics in the Redwoods, p. 347–389, Berlin, Mouton de Gruyter. doi:CrossrefGoogle Scholar
Khachaturyan, E.
(ed.) (2011), Discourse Markers in Romance Languages, Oslo, University of Oslo, coll. Studies in Language, 3 (1).Google Scholar
König, E.
(1985), “Where do Concessives Come from? On the Development of Concessive Connectives”, dans J. Fisiak (ed.), Historical Semantics Historical Word-Formation, p. 263–282, Berlin/New York/Amsterdam, Mouton. doi:CrossrefGoogle Scholar
(1991), “Concessive Relations as the Dual of Causal Relations”, dans D. Zaefferer (ed.), Semantic Universals and Universal Semantics, p. 190–209, Berlin/New York, Walter de Gruyter/Foris Publ.Google Scholar
Kortmann, B.
(1997), Adverbial Subordination. A Typology and History of Adverbial Subordinators based on European Languages, Berlin/New York, Mouton de Gruyter. doi:CrossrefGoogle Scholar
Kuteva, T.
(2001), Auxiliation : An Enquiry into the Nature of Grammaticalization, Oxford, Oxford University Press.Google Scholar
Law, V.
(2003), The History of Linguistics in Europe, Cambridge, Cambridge University Press. doi:CrossrefGoogle Scholar
Le Goffic, P.
(2000), « Subordination et connecteur : quelques propositions à partir de l’Essai de grammaire de la langue française de Damourette et Pichon », Syntaxe et sémantique, 1, p. 17–37. doi:CrossrefGoogle Scholar
Le Querler, N.
(2000), « Le connecteur  », Syntaxe et sémantique, 1, p. 113–132. doi:CrossrefGoogle Scholar
Leeman, D.
(1999), « La préposition : un “auxiliaire” du nom ? », Langages, 135, p. 75–86. doi:CrossrefGoogle Scholar
(2008), « Prépositions du français : état des lieux », Langue française, 157 (1), p. 5–19.Google Scholar
Lehmann, Chr
(1990), “Towards Lexical Typology”, dans W. Croft et al. (éd.), Studies in Typology and Diachrony. Papers Presented to Joseph H. Greenberg on his 75th Birthday, p. 161–185, Amsterdam/Philadelphia, John Benjamins. doi:CrossrefGoogle Scholar
Maupas, Ch
([1623] 1632), Grammaire et syntaxe francoise, Rouen, J. Cailloué, 3e éd.Google Scholar
Meigret, L.
([1550] 1888), Le Tretté de la Grammẹre françoẹze (éd. W. Fœrster), Heilbronn, Verlag von Gerr Heinniger.Google Scholar
Meillet, A.
(1912), « L’évolution des formes grammaticales », dans Linguistique historique et linguistique générale, p. 130–148, Paris, Champion.Google Scholar
Mosegaard Hansen, M. -B.
(2008), Particles at the Semantics-Pragmatics Interface : Synchronic and Diachronic Issues. A Study with Special Reference to the French Phrasal Adverbs, Oxford/Bingley, Elsevier/Emerald.Google Scholar
(ed.) (1998), The Function of Discourse Particles : A Study with Special Reference to Spoken Standard French, Amsterdam, John Benjamins. doi:CrossrefGoogle Scholar
Mouret, Fr
(2007), Grammaire des constructions coordonnées. Coordinations simples et coordinations à redoublement en français contemporain, thèse de doctorat, université Paris-Diderot (Paris-VII).Google Scholar
Muller, Cl
(2002), « Prépositions et subordination en français », Scolia, 15, p. 1–13.Google Scholar
Palsgrave, J.
([1530] 1852), Lesclarcissement de la langue francoyse (éd. F. Gérin), Paris, Imprimerie Nationale.Google Scholar
Ponchon, Th
(2002), « La grammaire à l’école primaire en France : ambiguïtés et perspectives didactiques », dans G. Rouet (dir.), Enseigner à l’école primaire en France et en Russie : approches comparées, p. 117–146, Reims, CRDP.Google Scholar
(2016), « La conjonction comme partie du discours : histoire d’une classe ambiguë », dans H. Bat-Zeev Shyldkrot, A. Bertin, et O. Soutet (dir.), Subordonnants et subordination à travers les langues, p. 23–66. Paris, Champion.Google Scholar
Pottier, B.
(1961), « Sur le système des prépositions », Le Français moderne, 29, p. 1–6.Google Scholar
(1974), Linguistique générale . Théorie et description, Paris, Klincksieck.Google Scholar
Prevost St-Lucien, R. -H.
(1798–1799), Grammaire française et orthographe apprises en huit leçons, Paris, À la Réunion des Arts, 4e éd.Google Scholar
Priscien
(1859), « Institutionum grammaticarum. Libri XIII-XVIII », dans Grammatici latini, III (éd. H. Keil), Leipzig, Teubner.Google Scholar
Ramus (P. de La Ramée, dit
) (1572), Grammaire, Paris, A. Wechel.Google Scholar
Ransom, E. N.
(1988), “The Grammaticalization of Complementizers”, Proceedings of the Fourteenth Annual Meeting of the Berkeley Linguistics Society, p. 364–374, Berkeley (CA), Berkeley Linguistics Society.Google Scholar
Restaut, P.
([1745] 1821), Abrégé des principes de la grammaire française, nouvelle édition augmentée des Principes généraux de l’orthographe françoise, Lille, Reboux-Leroy.Google Scholar
Riegel, M., J.-Chr. Pellat et R. Rioul
(1994), Grammaire méthodique du français, Paris, PUF.Google Scholar
Robert, S.
(2003), « Polygrammaticalisation, grammaire fractale et propriétés d’échelle », dans S. Robert (dir.), Perspectives synchroniques sur la grammaticalisation. Polysémie, transcatégorialité et échelles syntaxiques, p. 85–120, Louvain/Paris, Peeters.Google Scholar
Rossari, C.
(1996), « Les marques de la consécution : propriétés communes et distinctives à la lumière de donc, de ce fait, et il en résulte  », dans Cl. Muller (dir.), Dépendance et intégration syntaxique. Subordination, coordination, connexion, Tübingen, Niemeyer. doi:CrossrefGoogle Scholar
(2000), Connecteurs et relations de discours : des liens entre cognition et signification, Nancy, Presses Universitaires de Nancy.Google Scholar
Rossette, F.
(2007), « Connecteurs, enchaînements cohésifs et lisibilité en anglais : quelques pistes de réflexion », dans A. Celle, S. Gresset et R. Huart (dir.), Les Connecteurs, jalons du discours, p. 11–42, Berne, Peter Lang.Google Scholar
Rude, N.
(1978), “A Continuum of Meaning in the Copula”, Proceedings of the 4th Annual Meeting of the Berkeley Linguistics Society, p. 202–210, Berkeley (CA), Berkeley Linguistics Society.Google Scholar
Sandfeld, K.
(1965), Syntaxe du français contemporain, vol. III, Les Propositions subordonnées, Paris, Champion.Google Scholar
Sechehaye, A.
(1926), Structure logique de la phrase, Paris, Champion.Google Scholar
Servius
(1864), «  Commentarius in artem Donati  », dans Grammatici latini, IV, p. 405–448 (dir. H. Keil), Leipzig, Teubner.Google Scholar
Shiffrin, D.
(1987), Discourse Markers, Cambridge, Cambridge University Press. doi:CrossrefGoogle Scholar
Soutet, O.
(1990), La Concession en français des origines au XVIe siècle. Problèmes généraux. Les tours prépositionnels, vol. 1, Genève, Droz.Google Scholar
Swiggers, P. et A. Wouters
(1997), “ Philosophical Aspects of the Technè Grammatikè of Dionysius Thrax ”, dans P. Berrettoni et F. Lorenzi (dir.), Grammatica e ideologia nella storia della linguistica, p. 35–83, Perugia, Margiacchi-Galeno.Google Scholar
Talmy, L.
(2000), Toward a Cognitive Semantics, Cambridge (Mass.), MIT Press, 2 vol.Google Scholar
Tesnière, L.
(1965), Éléments de syntaxe structurale, Paris, Klincksieck.Google Scholar
Thelen, U.
(1999), Sprachliche Variation und ihre Beschreibung, Tübingen, Niemeyer. doi:CrossrefGoogle Scholar
Touratier, Chr
(2006), « Que faut-il entendre par “connecteur” ? », dans Chr. Touratier et J. -M. Merle (dir.), La Connexion et les connecteurs : la phrase existentielle, Travaux du Claix, 19, p. 19–40, Aix-en-Provence, Publications de l’université de Provence.Google Scholar
Traugott, E. C.
(1999), “The Role of Pragmatics in a Theory of semantic Change”, dans J. Verschueren (ed.), Pragmatics in 1998 : Selected Papers from the 6th International Pragmatics Conference, II, p. 93–102, Antwerp, International Pragmatics Association.Google Scholar
Vendryes, J.
(1921), Le Langage . Introduction linguistique à l’histoire, Paris, Renaissance du livre.Google Scholar
Verjans, T.
(2009), Essai de systématique diachronique : genèse des conjonctions dans l’histoire du français (IXe–XVIIe siècles), thèse de doctorat, université Paris-Sorbonne (Paris-IV).Google Scholar