Article published in:
Historiographia Linguistica
Vol. 27:2/3 (2000) ► pp. 205264
Références bibliographiques

Références bibliographiques

Amacker, René
1988 “La creatività del ricevente secondo Albert Sechehaye”. Dalla parte del ricevente: Percezione, comprensione, interpretazione. Atti del XIX Congresso Internazionale (Roma, 8–10 novembre 1985) a cura di Tullio De Mauro, Stefano Gensini & M. E. Piemontese, 61–71. Roma: Bulzoni.Google Scholar
1992 “Le combat de Bally”. Cahiers Ferdinand de Saussure 46. 57–71.Google Scholar
. A paraître. “La dimension synchronique dans la théorie linguistique de Saussure”. History of Linguistic Sciences / Histoire des sciences du langage / Geschichte der Sprachwissenschaften dirigé par Sylvain Auroux, E. F. K. Koerner, Hans-Joseph Niederehe & Kees Verseegh, vol. II Berlin: Mouton de Gruyter.
Bally, Charles
1905Précis de stylistique: Esquisse d’une méthode fondée sur l’étude du français moderne. Genève: A. Eggimann & Co.Google Scholar
1909Traité de stylistique française. 2 vols. Heidelberg: Carl Winter; Paris: Klincksieck. [Je cite le vol. I, sauf mention expresse du vol. II.]Google Scholar
1913aLe langage et la vie. Genève: Atar. [Reprod., avec quelques modifications au début du recueil homonyme, dans Bally 1926: 13–93.]Google Scholar
1913bFerdinand de Saussure et l’état actuel des études linguistiques. Leçon d’ouverture du cours de linguistique générale, lue le 23 octobre 1913. Genève: Atar.Google Scholar
1921 “Langage naturel et langage artificiel”. Journal de psychologie normale et pathologique 17.625–643. [Cité d’après la reprod., sous le titre de “Langage transmis et langage acquis”, dans Bally 1926: 183–211.]Google Scholar
1922 “La pensée et la langue”. Bulletin de la Société de linguistique de Paris 23.117–137.Google Scholar
1926Le langage et la vie. Paris: Payot.Google Scholar
1932Linguistique générale et linguistique française. Berne: A. Francke. [xxaCité d’après la 4e éd., posthume, Berne: Francke 1965.]Google Scholar
1937 “Synchronie et diachronie”. Vox Romanica 2.345–352.Google Scholar
1939: “Qu’est-ce qu’un signe?”. Journal de psychologie normale et pathologique 36.161–174.Google Scholar
1941 “Intonation et syntaxe”. Cahiers Ferdinand de Saussure 1.33–42.Google Scholar
Bloomfield, Leonard
1926 “A Set of Postulates for the Science of Language”. Language 2.153–164.Google Scholar
Bréal, Michel
1897Essai de sémantique (science des significations). Paris: Libr. Hachette & Cie.Google Scholar
Bühler, Karl
1933 “Die Axiomatik der Sprachwissenschaften”. Kantstudien 38.19–90.Google Scholar
Chevalier, Jean-Claude
1990 “Syntaxe et sémantique en grammaire. Histoire d’une méprise: F. Brunot et Ch. Bally”. Sprachtheorie und Theorie der Sprachwissenschaft. Geschichte und Perspektiven: Festschrift für Rudolf Engler zum 60. Geburtstag herausgegeben von Ricarda Liver, Iwar Werlen & Peter Wunderli, 95–107. Tübingen: Gunter Narr.Google Scholar
1999 “Albert Sechehaye, pédagogue et théoricien”. Cahiers Ferdinand de Saussure 52.69–81.Google Scholar
CLG. Voir Saussure 1916.Google Scholar
CLG/E. Voir Saussure 1968 et 1974.Google Scholar
De Mauro, Tullio
1972 “Introduction”, “Notes biographiques et critiques” et “Notes”. Ferdinand de Saussure, Cours de linguistique générale. Édition préparée par T. De Mauro. Paris: Payot. [Traduction française par Louis-Jean Calvet de l’appareil interprétatif et critique paru dans Ferdinand de Saussure, Corso di linguistica generale, introduzione, traduzione e commento di Tullio De Mauro. Bari: Laterza 1967.]Google Scholar
Ducrot, Oswald
1986 “Charles Bally et la pragmatique”. Cahiers Ferdinand de Saussure 40.13–37.Google Scholar
Durrer, Sylvie
1998Introduction à la linguistique de Charles Bally. Lausanne & Paris: Delachaux & Niestlé.Google Scholar
Ehrenfels, Christian von
1897, 1898System der Werttheorie. I: Allgemeine Werttheorie; Psychologie des Begehrens; II: Grundzüge einer Ethik. Leipzig: O. R. Reisland.Google Scholar
Engler, Rudolf
1968 et 1974 Voir Saussure 1968 et 1974.Google Scholar
1983 “Das sprachliche Zeichen bei Saussure, Bally, Sechehaye”. Zeitschrift für Phonetik, Sprachwissenschaft und Kommunikationsforschung 36:5.533–542.Google Scholar
1986 “Une linguistique genevoise de la parole: Aspects et problèmes”. Studi italiani di linguistica teorica ed applicata 15:1/3.3–14.Google Scholar
1987 “Die Verfasser des CLG”. Geschichte der Sprachtheorie herausgegeben von Peter Schmitter, vol. I: Zur Theorie und Methode der Geschichtsschreibung der Linguistik. Analysen und Reflexionen, 141–161. Tübingen: Gunter Narr.Google Scholar
Firbas, Jan
1992Functional Sentence Perspective in Written and Spoken Communication. Cambridge: Cambridge University Press.Google Scholar
Frei, Henri
1929La grammaire des fautes. Paris: Geuthner; Genève: Kundig; Leipzig: Otto Harrassowitz.Google Scholar
Engler, Rudolf
1950 “Zéro, vide et intermittent”. Zeitschrift füt Phonetik 4.161–191.Google Scholar
1952 “Langue, parole et différenciation”. Journal de psychologie normale et pathologique 45.137–157.Google Scholar
Fryba-Reber, Anne-Marguerite
1994Albert Sechehaye et la syntaxe imaginative: Contribution à l’histoire de la linguistique saussurienne. Genève: Droz.Google Scholar
Girard, Grégoire
1821Grammaire des campagnes à l’usage des écoles rurales du canton de Fribourg. Fribourg: Imprimerie Piller.Google Scholar
1844De l’enseignement régulier de la langue maternelle dans les écoles et les familles. Paris: Dezobry, Magdeleine & Cie. Lyon: Giberton & Brun. [2e édition la même année.]Google Scholar
1845–1848Cours éducatif de langue maternelle à l’usage des écoles et des familles. Paris: Dezobry, Magdeleine & Cie. [9 parties en six volumes.]Google Scholar
Godel, Robert
1953 “La question des signes zéro”. Cahiers Ferdinand de Saussure 11.30–41.Google Scholar
1957Les sources manuscrites du Cours de linguistique générale de F. de Saussure. Genève: Droz.Google Scholar
1967[1966] “De la théorie du signe aux termes du système”. Cahiers Ferdinand de Saussure 22.53–68.Google Scholar
Hjelmslev, Louis
1928Principes de grammaire générale. Copenhague: A. F. Høst.Google Scholar
1961[1943]Prolegomena to a Theory of Language. Traduction anglaise autorisée par l’auteur de Francis J. Whitfield, 2e éd. revue. Madison-Milwaukee-London: University of Wisconsin Press.Google Scholar
Humboldt, Wilhelm von
1836Ueber die Verschiedenheit des menschlichen Sprachbaues und ihren Einfluss auf die geistige Entwicklung des Menschenge-schlechts. Berlin: Fedinand Dümmler. [Cité d’après l’édition de Andreas Flitner & Klaus Giel, Wilhelm von Humboldt, Werke in fünf Bänden, vol. III: Schriften zur Sprachphilosophie. Darmstadt: Wissenschaftliche Buchgesellschaft 1963 — Trad. française de Pierre Caussat: W. von Humboldt, Introduction à l’œuvre sur le kavi et autres essais. Paris: Éditions du Seuil 1974.]Google Scholar
Koerner, E. F. K[onrad]
1973Ferdinand de Saussure: Origin and development of his linguistic thought in western sudies of language. A contribution to the history and theory of linguistics. Braunschweig: Friedrich Vieweg & Sohn.Google Scholar
Koerner, E. F. K.
1980 “Sur l’origine du concept et du terme de ‘synchronique’ en linguistique”. Recherches de linguistique. Hommage à Maurice Leroy éd. par Francine Mawet et al., 100–109. Bruxelles: Éditions de l’Université de Bruxelles. [Cité d’après la réimpr. dans Konrad Koerner, Saussurean Studies / Études saussuriennes, 89–98. Genève: Slatkine 1988.]Google Scholar
Kreibig, Josef-Clemens
1902Psychologische Grundlegung eines Systems der Wert-Theorie. Wien: A. Hölder.Google Scholar
Littré, Émile
1875Dictionnaire de la langue française. Tome II. Paris: Hachette.Google Scholar
Malmberg, Bertil
1991Histoire de la linguistique de Sumer à Saussure. Paris: Presses Universitaires de France.Google Scholar
Meinong, Alexius
1894Psychologisch-ethische Untersuchungen zur Werth-Theorie. Graz: Leuscher & Lubensky.Google Scholar
Paul, Hermann
1880Prinzipien der Sprachgeschichte. Halle/Saale: Max Niemeyer. [Cité d’après la 5e éd. de 1920.]Google Scholar
Saussure, Ferdinand de
1879Mémoire sur le système primitif des voyelles dans les langues indo-européennes. Leipsick: B. G. Teubner. [Paru en décembre 1878.]Google Scholar
1916Cours de linguistique générale. Publié par Charles Bally et Albert Sechehaye, avec la collaboration de Albert Riedlinger. Lausanne & Paris: Payot. [Cité comme CLG, d’après la seconde édition, Paris: Payot 1922.]Google Scholar
1968Cours de linguistique générale. Édition critique par Rudolf Engler, tome I. Wiesbaden: Otto Harrassowitz. [Cité comme CLG/E, avec le numéro de l’unité Engler, sans autre précision.]Google Scholar
1974Cours de linguistique générale. Édition critique par Rudolf Engler, fasc.4: Notes de F. de Saussure sur la linguistique générale. Wiesbaden: Otto Harrassowitz. [Cité comme CLG/E II, avec identification de la note, pagination et numéro Engler.]Google Scholar
Sechehaye, Albert
1905 “L’imparfait du subjonctif et ses concurrents dans les hypothétiques normales en français: Esquisse de syntaxe historique”, Romanische Forschungen 19.321–406. [Version française complète de sa thèse de doctorat de l’Université de Gœttingue, rédigée en allemand en 1902 (Sechehaye lui-même renvoie toujours au texte français de 1905).]Google Scholar
1908aProgramme et méthodes de la linguistique théorique. Psychologie du langage. Paris: H. Champion; Leipzig: O. Harrassowitz; Genève: A. Eggimann & Co.Google Scholar
1908b “La stylistique et la linguistique théorique”. Mélanges de linguistique offerts à M. Ferdinand de Saussure, 155–187. Paris: H. Champion.Google Scholar
1914 “Les règles de la grammaire et la vie du langage”. Germanisch-romanische Monatsschrift 5.288–303 et 341–351.Google Scholar
1916 “La méthode constructive en syntaxe”. Revue des langues romanes 59:1/2.44–76.Google Scholar
1917 “Les problèmes de la langue à la lumière d’une théorie nouvelle”. Revue philosophique de la France et de l’étranger 42:10.1–30.Google Scholar
1926Essai sur le structure logique de la phrase. Paris: H. Champion.Google Scholar
1926bAbrégé de grammaire française sur un plan constructif suivi d’un Tableau systématique des conjugaisons. Zürich: Verlag der Sekundarlehrerkonferenz des Kantons Zürich.Google Scholar
1927 “L’école genevoise de linguistique générale”. Indogermanische Forschungen 44.217–241.Google Scholar
1930 “Les mirages linguistiques”. Journal de Psychologie normale et pathologique 27.337–366.Google Scholar
1933 “La pensées et la langue, ou comment concevoir le rapport organique de l’individuel et du social dans le langage?”. Journal de psychologie normale et pathologique 30.57–81.Google Scholar
1939 “Évolution organique et évolution contingentielle”. Mélanges de linguistique offerts à Charles Bally sous les auspices de la Faculté des lettres de l’Université de Genève par des collègues des confrères des disciples reconnaissants, 19–29. Genève: Georg.Google Scholar
1940 “Les trois linguistiques saussuriennes”. Vox Romanica 5.1–48.Google Scholar
1942 “De la définition du phonème à la définition de l’entité de langue”. Cahiers Ferdinand de Saussure 2.45–55.Google Scholar
Wartburg, Walther von
1931 “Das Ineinandergreifen von deskriptiver und historischer Sprachwissenschaft”. Berichte der Sächsischen Akademie der Wissenschaften; Philol.-hist. Klasse 83:1.1–23. Leipzig.Google Scholar
Wunderli, Peter
1976 “Sechehaye, Saussure und die Kreativität”. In Memoriam Friedrich Diez: Akten des Kolloquiums zur Wissenschaftsgeschichte, Trier, 2.–4. Okt. 1975 éd. par Hans-J. Niederehe & Harald Haarmann, 416–460. Amsterdam: John Benjamins. [Cité d’après la reproduction dans Peter Wunderli, Saussure-Studien. Exegetische und wissenschaftsgeschichtliche Untersuchungen zum Werk von F. de Saussure, 180–200. Tübingen: Gunter Narr 1981.]Google Scholar