Article published in:
40 Years of Bill 101 in Québec
Edited by François Vaillancourt
[Language Problems and Language Planning 43:2] 2019
► pp. 159178
Références bibliographiques

Références bibliographiques

Bédard, K. & Ostoj, M.
(2012) La langue d’accueil, de service et d’affichage dans les commerces de la région métropolitaine de Montréal en 2012 selon les déclarations des consommateurs. Montréal: Office québécois de la langue française.Google Scholar
Béland, P.
(1999) Le français, langue d’usage public au Québec en 1997. Québec: Conseil de la langue française.Google Scholar
Bélanger, A. et al.
(2011) Persistance et orientation linguistiques de divers groupes d’allophones au Québec. Montréal: Office québécois de la langue française.Google Scholar
Bouchard, P.
(2012) La langue de l’affichage commercial sur l’île de Montréal en 2010. Montréal: Office québécois de la langue française.Google Scholar
Braën, A.
(2009) La politique linguistique du Québec : le malaise ! Revue de la common law en français 11: 147–160.Google Scholar
Corbeil, J.-C.
(2007) L’embarras des langues. Origine, conception et évolution de la politique linguistique québécoise. Montréal: Québec Amérique.Google Scholar
Desautels, É.
(2018) Langue de l’affichage public des entreprises de l’île de Montréal : de février à mai 2017. Montréal: Office québécois de la langue française.Google Scholar
(2019a) Langue d’accueil et langue de service dans les commerces de l’île de Montréal en 2017. Point de vue des observatrices et observateurs. Montréal: Office québécois de la langue française.Google Scholar
(2019b) Langue d’accueil et langue de service dans les commerces de la RMR de Montréal en 2018. Perceptions et comportements de la clientèle. Montréal: Office québécois de la langue française.Google Scholar
Edwards, J.
(2011) Challenges in the social life of language. London: Palgrave-Macmillan. CrossrefGoogle Scholar
Gouvernement du Canada
(2013) La langue de travail dans les entreprises privées de compétence fédérale au Québec non assujetties à la Loi sur les langues officielles. Ottawa.Google Scholar
Gouvernement du Canada
(2018) La langue de travail dans les entreprises privées de compétence fédérale au Québec non assujetties à la Loi sur les langues officielles. Ottawa.Google Scholar
Houle, R. et al.
(2012) Les langues de travail au Québec en 2006. Montréal: Office québécois de la langue française.Google Scholar
Landry, R. & Allard, R.
(1994) Diglossia, ethnolinguistic vitality, and language behaviour. International Journal of the Sociology of Language 108: 5–13. CrossrefGoogle Scholar
Lapierre Vincent, N.
(2005) Le français, langue normale et habituelle de travail dans une économie ouverte. Québec: Conseil supérieur de la langue française.Google Scholar
Lavoie, É.
(2019) Langues utilisées au travail (2001–2016). Montréal: Office québécois de la langue française.Google Scholar
Olivier, C.-É.
(2017) Langue publique au Québec 1. Le travail. Montréal: Office québécois de la langue française.Google Scholar
Pagé, M. & Lamarre, P.
(2010) L’intégration linguistique des immigrants au Québec. Montréal: Institut de recherches en politiques publiques.Google Scholar
Perron, B.
(2012) Les pratiques linguistiques au travail dans la région de Gatineau en 2010. Montréal: Office québécois de la langue française.Google Scholar
Poirier, É.
(2016) La Charte de la langue française. Ce qu’il reste de la loi 101 quarante ans après son adoption. Québec: Les éditions du Septentrion.Google Scholar
Presnukhina, Y.
(2012a) Les pratiques linguistiques au travail au Québec en 2010. Montréal: Office québécois de la langue française.Google Scholar
(2012b) La langue d’accueil et de service dans les établissements commerciaux en 2010. Montréal: Office québécois de la langue française.Google Scholar
(2012c) La langue d’accueil, de service et d’affichage des noms d’entreprise des commerces de détail du centre-ville de Montréal en 2012 selon les observations. Montréal: Office québécois de la langue française.Google Scholar
Termote, M.
(2011) Perspectives démolinguistiques du Québec et de la région de Montréal (2006–2056). Montréal: Office québécois de la langue française.Google Scholar
(2014) L’utilisation du français et de l’anglais dans l’espace privé et dans l’espace public montréalais : Une tentative de synthèse. Canadian Journal of Linguistics / Revue canadienne de linguistique 59(1): 25–52. CrossrefGoogle Scholar
Woehrling, J.
(2005) L’évolution du cadre juridique et conceptuel de la législation linguistique du Québec. Le français au Québec. Les nouveaux défis, Stefanescu, A. & Georgeault, P. (dir.). Montréal: Les Éditions Fides: 253–356.Google Scholar